Partagez| .

Let's Play a Serious Game [Esther/Shen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Conseil des élèves

Personnalité de l'avatar : Lee Ji Eun (IU)
Messages : 34
Atlantes : 68
Age : 16

MessageSujet: Let's Play a Serious Game [Esther/Shen] Dim 9 Juil - 12:28




Let's Play a Serious Game

Ses jambes fendaient les herbes hautes dans de longs crissements tandis que la jeune femme s’élançait à travers la plaine. Le vent plein des embruns de l’Atlantique apportait régulièrement à ses poumons l’oxygène dont ils avaient besoin, effeuillant ses cheveux bruns attachés en une longue queue de cheval, dis qu’elle sentait dans sa poitrine son cœur battre, dopé par l’adrénaline.

Elle bondit finalement sur un rocher qui dominait la prairie, tous ses sens mis en alerte par l’adrénaline, et sans qu’elle s’en aperçoive, un léger sourire était venu étirer ses lèvres. Shen se sentait bien. Et pour la première fois depuis longtemps, elle avait l’impression de s’amuser.
La chinoise étudia les environs en essuyant les perles de sueurs qui naissaient sur son front. L’armure de cuir qu’elle portait était sans doute aussi pratique que résistante, mais sous le soleil, elle donnait légèrement chaud. Mais c’était un mal nécessaire pour jouer à leur petit jeu. Par reflexe, les doigts de la magicienne vérifièrent la présence du ruban bleu accroché sur sa poitrine, ça aurait été trop stupide de le perdre bêtement, et de laisser ainsi Esther le récupérer sans le moindre effort. Les deux femmes allaient devoir se battre pour cela, et si le résultat du jeu ne faisait que peu de doute, Shen était bien décidée à se montrer aussi combative et rusée que possible pour tenter une victoire.

La présidente lui avait laissé dix minutes. C’était énorme, et en même temps parfaitement insuffisant. C’était plus de temps qu’il en fallait pour trouver une cachette décente, et s’y terrer, mais loin d’être suffisant pour créer un piège de toute pièce.  Et à présent, il ne lui en restait pas plus de six. Trois cent quarante secondes pour être précise.
Elle n’avait plus le temps.

Abandonnant l’idée de vérifier la localisation de la Norvégienne, l’Améthyste s’élança de nouveau, faisant de son mieux pour laisser le moins de traces possibles, tout comme elle l’avait fait plus tôt : elle n’avait pas le temps d’effacer complètement ses traces.
Ses iris obsidiennes jaugèrent les alentours : les bois ? Trop loin, et elle serait complètement à découvert pendant la demi minute où son ainée commencerait à chercher. Autant planter un drapeau pour lui annoncer sa localisation.
La rivière ? Malgré toute l’agilité de la jeune femme, ce n’était pas sur elle qu’elle prendrait de paris lorsque les deux membres de conseils se retrouveraient face à face sur les pierres glissantes. Avec les années, manier l’épée était devenu comme une seconde nature pour l’Aigue-Marine, en plus du fait qu’elle se déplaçait avec une souplesse et un sens de l’équilibre des plus impressionnant. Shen quant à elle, n’était qu’une novice, qui manquait d’entrainement, et de temps pour ça. Le temps, encore le temps. N’y avait il donc rien qu’on puisse faire contre lui ?
Le pont qu’il y avait un peu plus loin n’était pas une meilleur solution : si la chinoise parvenait à rester debout sur le sol aussi glissant qu’inégal, ça serait surement pour se retrouver entre le mur et l’épée de son maître.


Shen siffla avec agacement. Temps. Maudit Temps qui s’égrenait trop vite et ne lui laissait déjà qu’une seule option, qui a défaut d’être imprévisible, pouvait se révéler être sa seule option, avec en prime un minuscule espoir de pouvoir tenter quelque chose.
Deux cents secondes. Elle ne pouvait accorder plus de temps au choix de sa cachette.
La jeune femme se précipita ainsi vers le désert de brume à une centaine de mètres de là, sa rapière battant contre sa cuisse au rythme de sa course.

Le désert de brume était en réalité un nom bien pompeux donné par les enfants de l’île à l’hectare d’herbe folle, laissé à l’abandons des cultivateurs en raisons des innombrables monticules de pierres qui s’empilaient ça et là sur la terre. Situé près de la pointe Nord de l’archipel, où les vents froids se pourchassaient, les brumes étaient ainsi presque habitantes de cette ville de roc, ce qui faisait du lieu une zone de pari divers, d’autant qu’il bordait une falaise des plus raides, que seul un chemin étroit et sinueux permettait de descendre jusqu’à une vieille crique.


Shen se glissa dans la brume sans hésitation, comme si elle entrait dans l’eau, et, se déplaçant à petits pas tout en faisant attention à ne laisser aucune trace, visible ou sonore, elle s’avança dans le labyrinthe caillouteux. Elle avisa finalement plusieurs monticules plus hauts que les autres, et sans gaspiller une seconde de réflexion, elle l’escalada sans bruit, et s’accroupit au sommet. Immobile, à moitié dissimulée par la brume, son corps était cependant aussi tendu qu’une corde d’arc.
Elle attendait.


MADE BY BOOGYLOU



Truth hurt because truth is real
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Conseil des élèves

Personnalité de l'avatar : Carly Rae Jepsen
Messages : 23
Atlantes : 48
Age : 17

MessageSujet: Re: Let's Play a Serious Game [Esther/Shen] Jeu 13 Juil - 2:13

Let's play a serious game



 Postée de manière statique dans un endroit à l'abri des regards, je regarde tout autour de moi et les différents terrain qui s'offre à moi. Je suis dans les plaines hors du campus pour m'adonner à une petite chasse avec Shen. Bien que cela ne m'enchantais au départ, l'idée de devoir la suivre et récupérer son bandeau par tout les moyens et de devoir lui mettre une pression énorme m'a séduite. De plus, depuis qu'elle m'a "demandé" d'être son professeur aux maniements des armes et de la survie, la proposition de la jeune femme était plutôt un bon entraînement lorsqu'il y a un poursuiveur. Je lui ai laissé dix minutes pour se préparer et nous avons interdit l'utilisation de nos pouvoirs car cela deviendrait trop aisé. Je retourne à la contemplation du terrain laissant les minutes s'écouler lentement mais surement. 


L'endroit est très varié, beaucoup de différentes possibilités pourrait s'offrir à Shen. Il y a une forêt plutôt touffu sur ma gauche. Un endroit idéal pour se cacher et prendre en embuscade le poursuivant. Elle a aussi l'avantage d'être un bon endroit pour voir de haut et repérer facilement. Cependant pour y accéder il faudrait passer trop près de moi et cela serait trop imprudent pour la jeune élève.

Sur ma droite, il y a la plaine. C'est l'endroit parfait pour engager un combat l'espace est vaste et il est facile d'éviter les coups sans être gêné. Si l'ennemi est moins fort que soi-même alors la plaine est idéal pour en finir vite. Mais ce n'est pas notre cas pour Shen et moi car, sans vantardise, je suis plus qualifiée dans les sports de combat et le combat en lui-même qu'elle. 
Au nord-ouest il y a un champs de pierre ce serait un endroit assez neutre, il ne présente pas autant d'atout de cachette mais ce serait le moins évident pour moi à trouver. Et connaître son ennemi est la première chose qu'il faut faire si l'on veut survivre.
Un peu plus loin, ce qui sépare la plaine du champs de pierre, il y a ce que les enfants appellent "Le désert de brume". C'est juste la partie moins entretenue des plaines. C'est un endroit idéal pour attendre sagement que la proie passe près de soi pour s'enfuir dans la direction opposée en tout discrétion. Cependant il est facile de s'y faire repérer si on bouge d'un seul millimètre. Donc ce n'est pas un parti sûr à prendre si on se sent plus inférieur à l'opposant. La rivière non plus, les cailloux glissant sont trop dangereux. 


Les dix minutes sont écoulées et je me met directement en marche. Shen doit s'être mise à un endroit où elle peut facilement me repérer. Il faut que je trouve l'angle mort de cette planque et surtout, il faut que je la localise avant de me mettre réellement en mode chasse. Sans me cacher, je m'avance tranquillement vers la forêt. J'espère que Shen me verra, peut-être qu'elle va se mettre en confiance.

Une fois dans la forêt à l'atmosphère lourde à cause de la chaleur, je lève les yeux et je repère l'arbre le plus haut. Je m'agrippe aisément à ce dernier et je commence avec pénibilité la montée. 
Au bout de deux ou trois minutes, je suis sûr les branches feuillus et je grimpe sur ces dernières tout en faisant bien attention à ne pas trop faire de remue-ménage dans ces dernières et ne pas être visible. La première règle du repérage est de se mettre en hauteur pour localiser la cible, de haut on voit tout. Je me surélève sans trop en faire et j'examine le paysage que j'ai devant mes yeux. Je n'aperçois aucune trace dans les plaines ni près de la rivière. Le champs de pierre est impossible à analyser si je ne suis pas dedans.


Mon regard se porte alors vers la forêt de brume et j'y aperçois, du peu que je peux discerner, des traces d'herbes couchées qui vont vers le champs de pierre. C'est une piste comme une autre. Je regarde encore une fois mais le terrain est brumeux. Ce n'est pas facile. Cependant je suis quasiment sûre qu'elle se trouve dans ce champs. Je descends délicatement des branches à feuilles et je me balance de branche en branche sur le tronc. 

Pour ne pas qu'elle me voit sortir de la forêt et me diriger vers sa position rapidement, je m'exfiltre par l'arrière. Si elle se cache dans la brume elle aura du mal à me voir arriver. 


Je commence à courir vers le champs. Comme je sens que je vais la trouver, je me mets à courir pour la prendre de court en rapidité et par surprise. Bien que 10 minutes soient courtes, les traces sont celles qui on trahi sa position. Et il faut savoir les effacer rapidement. Voilà pourquoi il est bénéfique de savoir se camoufler dans la nature même dans un temps imparti.


J'arrive enfin au champs de pierre mais je bute dans un caillou et il vient s'écraser sur un roche. Cela a fait trop de bruit. Je me cache rapidement derrière un rocher plus éloigné et j'observe le moindre mouvement
.

© Cendre


Dernière édition par Esther Eriksen le Ven 14 Juil - 14:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Conseil des élèves

Personnalité de l'avatar : Lee Ji Eun (IU)
Messages : 34
Atlantes : 68
Age : 16

MessageSujet: Re: Let's Play a Serious Game [Esther/Shen] Ven 14 Juil - 14:32



Let's Play a Serious Game

Son cœur battait à la chamade. Des battements rapides, mais profonds, si bien que la jeune femme aurait presque pu penser que les brumes dansantes les entendaient. Shen se força à fermer les yeux quelques secondes, et à prendre quelques profondes inspirations. L’adrénaline faisait son effet, mais pour le moment, il fallait qu’elle se calme. Elle devait être attentive. Ne rien manquer.
C’était le moment d’essayer de passer de proie à chasseur.

Elle releva ses paupières, et se contorsionna sur le rocher pour apercevoir le sommet de la petite colline derrière laquelle Esther était censé attendre. Et en effet, quelques secondes plus tard, la chinoise aperçut la silhouette agile et reconnaissable de la présidente. Cette dernière examina rapidement le terrain, avant d’obliquer vers la forêt. Shen eu un bref soupir de soulagement, avant de se redresser, tous les muscles contractés. Quelque chose clochait. Définitivement.
Esther avait une excellente connaissance du terrain, c’était impossible qu’elle estime mal la distance qui séparait le point de départ de leur petit jeu et l’orée de la forêt. D’autant que la troisième année n’avait repéré aucune trace laissée par un quelconque individu qui aurait pu lui servir de leurre. Pourquoi donc la Norvégienne se dirigeait-elle vers les bois ?

Les iris obsidienne de la jeune mage tentèrent de suivre l’ombre d’Esther qui disparut entre les arbres. Elle laissa échapper un grognement, n’osant se redresser et dévoiler sa position pour continuer de suivre les déplacements de son ainé. Par réflexes, ses doigts firent jouer avec l’anneau attaché à son oreille, et la jeune femme se retint à la dernière seconde d’utiliser son pouvoir. Lâchant le bijou comme si il l’avait brulé, la chinoise se maudit d’avoir faillit perdre aussi bêtement.

Contrairement à beaucoup de mage, Shen n’avait prit conscience de ses pouvoirs que très tard, et ce pour une simple et bonne raison : elles les utilisait naturellement depuis son plus jeune âge ! D’aussi loin d’elle se souvienne, les deux anneaux d’argent avaient toujours orné ses oreilles, seul souvenir de ses parents disparut, et il avait fallut que Ethan et Nowaki lui révèle ses propriété pour qu’elle se rende compte de leurs importance sur un plan différent de l’émotionnel. Mais ce ne fut que quelques années plus tard que la chinoise comprit que le contrôle de ses sens n’était pas –comme elle l’avait toujours pensé- la norme, et qu’il constituait son pouvoir. Ainsi, à la différence de beaucoup qui devait apprendre à utiliser naturellement leurs capacités, Shen devait apprendre à le faire de manière consciente.


Shen se mordit la lèvre, et sortit un couteau de sa botte, laissant sa rapière dans son fourreau. En cas d’attaque, cette arme serait plus maniable et moins encombrante que l’épée pour l’effet de surprise, la chinoise comptait encore la dessus. Elle ne pouvait pas croire qu’Esther soit réellement partie la chercher dans les bois, ce n’était pas logique. Bien que ce lieu recèle de nombreuses cachettes, aucun indice n’y menait, et ce n’était pas dans le caractère de la jeune femme de fouiller une forêt au hasard. Son instinct lui disait de se tenir prête, et elle décida de lui faire confiance.
La suite lui donna raison, et c’est surement ses sens en état d’alerte qui lui permirent de repérer le son d’un caillou contre un rocher.

Immédiatement, Shen bondit, et se laissa tomber au bas du monticule, évidemment du côté opposer au bruit. S’élançant dans un silence qui montrait sa remarquable agilité, dissimulée parmi les brumes, il suffit d’une poignée de seconde à la chinoise pour contourner plusieurs massif rocheux, et de se jeter sur Esther.
Enfin, sur ce qu’elle pensait être Esther.

Illusions de brume. Traquenard d’ombre. Ce ne fut pas la lame de son ainée que rencontra son couteau, mais bel et bien le vide. La panique lui broya brusquement le ventre. Elle ne pouvait s’être trompée, mais si la présidente n’était pas là, d’où venait le son ?

Derrière !

Plongeant au sol in extremis, Shen senti cependant la dague d’Esther tracer une ligne dans le cuir de son dos. Elle senti son cœur manquer un battement quand elle eu tout juste le temps de lever son arme pour bloquer l’attaque suivante. La force de l’impact lui arracha l’arme des mains, qui se perdit dans les rochers un peu plus loin, entaillant au passages les doigts de la chinoise.
Elle était désarmée.

S’éloignant d’un roulé boulé dans la direction approximative où son arme avait disparut, Shen esquiva de justesse un nouveau coup, avant de disparaître entre brume et rocher.
Elle n’avait plus qu’un seul objectif.
Se cacher.


© Cendre


Truth hurt because truth is real
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Conseil des élèves

Personnalité de l'avatar : Carly Rae Jepsen
Messages : 23
Atlantes : 48
Age : 17

MessageSujet: Re: Let's Play a Serious Game [Esther/Shen] Sam 15 Juil - 21:02

Let's play a serious game



Respiration latente, plus aucun mouvements de ma part, juste de l'observation pur. Si Shen avait été un animal, elle aurait ressenti une faible présence mais malheureusement au fil du temps, l'homme n'a plus cette capacité de distinction. C'est un réel échec de l'évolution, nos instincts de survie se sont trop affaiblie et en regagner ne serait-ce que la moitié deviens vraiment très difficile.
Un son, elle est est descendu de quelque chose au vu du bruit. Alors elle était perchée... Dans le brouillard, c'est une bonne technique.
Je distingue à peine ses pas précipités mais je les entends tout de même. Elle court dans la direction opposée. Sans plus attendre je me mets directement à sa poursuite, je cours avec une énorme pour ne pas que ma course cache le bruit de ses pas. 


En analysant son trajet, elle compte revenir là où elle a entendu le bruit. C'est un trop grand détour pour pouvoir espérer m'attraper. Je la suis à la trace, ma main posée sur la dague de ma ceinture, j'aperçois sa silhouette dans la brume dense, elle se prépare à attaquer face à elle. Cependant, il est trop tard pour elle car je ne suis plus là. 
Si je me rappelle bien, et je me rappelle toujours bien, le petit bout de tissus bleu est accroché à son torse. Maintenant que je suis assez proche d'elle, je peux distinguer cette partie de son corps. Sans attendre une seconde de plus, je dégaine, ralentit ma course en faisant crisser mon pied sur le sol et j'abats mon coup. Mais elle l'évite en se jetant à terre.
Je n'hésite pas une autre seconde en la voyant dégainer son arme et je lui donne un coup fort dans la main mais mon couteau vient lui écorcher la main car elle a bougé. Je me renfrogne car je n'ai pas pour but de la blesser, à la limite de lui faire extrêmement peur mais c'est tout.


Shen effectue un roulé-boulé pour s'éloigner de moi et se dirige vers la direction d'où à gicler son arme. Elle se remet à courir, elle tente sans doute d'aller se cacher de nouveau mais le problème est que si elle quitte le brouillard, elle risque de faire trop de bruit. J'imagine que notre match va se jouer dans cet endroit à la visibilité très réduite. C'est distrayant, extrêmement distrayant. Un peu de défi ne fait jamais de mal, surtout pour moi. 
Elle court vite, très vite et en plus de cela avec une sonorité extrêmement grandement réduite. J'imagine que sa grande agilité lui est d'un secours énorme en ce moment.
Je me lance à sa poursuite sans attendre et je la suis de près, très près, d'ici quelques secondes je pourrais l'atteindre.


Mais alors que j'approche de mon but, je stoppe nette ma course. Shen continue de courir avant de s'arrêter sentant que je ne me suis pas arrêtée pour lui tendre un piège.
Quelqu'un est là, il respire extrêmement fort et ses pas son lourd. Il ne semble pas se cacher de nous. Je me dirige à grande foulée vers la provenance du bruit, tenant toujours habilement ma dague à la main. Je me rapproche de plus jusqu'à être derrière l'individu.


"Qu'est-ce que tu es venue te perdre ici?" Je lui demande depuis son dos. Il vient de crier. "Eh calme toi un peu, tu veux? Qu'est-ce que tu viens faire ici?"


Je suis agacée, j'étais à deux doigts d'en finir avec cette chasse et je commençais à peine à m'amuser. Il se retourne finalement vers moi et laisse échapper un soupir de soulagement en voyant mon visage, qui est tordu par l'angoisse. 


"Présidente! Je savais que je vous avez vu par ici! Et Shen aussi!" Il vient s'agripper à moi mais je me dégage de sa prise alors il se tourne vers Shen pour lui faire exactement la même chose. "On a fait une connerie! C-C'est trop long à expliquer m-mais une invocation de magie puissante est dans la forêt..." Celle où j'étais? "E-Elle a déjà blessé un de mes amis et elle est extrêmement hostile. Aidez-moi j-je vous en supplie." 


Je regarde Shen, elle aussi étonnée que moi. Je soupire en fronçant les sourcils. Un sourire excitée vient habiller mon visage. Je suis excitée comme une puce.


"Où?" Je demande avec une certaine impatiente me pimentant la voix.
"La forêt où tu étais tout à l'heure... On t'y a-"


Il n'a même pas le temps de finir sa phrase que je sors déjà du champs des brûmes à vive allure. Je suis excitée.

© Cendre
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Conseil des élèves

Personnalité de l'avatar : Lee Ji Eun (IU)
Messages : 34
Atlantes : 68
Age : 16

MessageSujet: Re: Let's Play a Serious Game [Esther/Shen] Lun 17 Juil - 10:51



Let's Play a Serious Game

Premièrement : fuir.
Deuxièmement : se cacher.
C’était les deux ordres auxquels obéissait mécaniquement le cerveau de Shen, qui s’élançait sans réfléchir à travers les brumes, guidée par son instinct qui avait déjà parfaitement cartographié les lieux, et par son agilité et son équilibre qui lui permettait de se déplacer à une vitesse impressionnante au milieu du terrain accidenté que représentait la mer des brumes. Sa respiration inégale, et les battements précipités de son cœur auraient pu finir par la faire ralentir, si le liquide goutant de sa main ne lui rappelait pas à quel point son niveau était inférieur à celui d’Esther.
A quel point son niveau était insuffisant.

La chinoise n’eut pas besoin de ses pouvoirs pour entendre les pas de la norvégienne derrière elle, l’adrénaline se chargeant déjà d’affiner ses sens pour la préparer à faire face au danger. Contournant un rocher, Shen se mordit la lèvre. Elle ne pouvait pas fuir indéfiniment, elle avait beau être rapide et agile, son endurance en matière de course ne valait pas celle de son maitre, et cette dernière avait un instinct plus qu’impressionnant lorsqu’il s’agissait de chercher les gens.
Non, la seule solution qu’elle avait était de tendre un piège, et de renverser la situation pour attraper le ruban jumeau au sien qui ornait également la poitrine de son ainée.

Où pouvait-elle aller ? La mer de brume restait malgré tout le meilleur endroit des environ pour tendre un piège, et de toute façon, la chinoise se serait retrouvée complètement à découvert, et en très net désavantage si elle avait ne serait-ce qu’essayé de sortir de cette zone rocheuse. Elle n’avait donc pas le choix, elle devait créer un effet de surprise en la prenant de vitesse.


Mais alors que la troisième année s’apprêtait à mettre son plan a exécution, elle entendit les pas de la présidente du conseil se stopper net. L’instinct de la chinoise auquel s’ajoutait la connaissance de la grande brune lui affirmait que ce n’était pas pour lui tendre un piège, cependant elle préféra tendre l’oreille avant de faire machine arrière pour la rejoindre.
Ainsi que Shen l’avait déduit, il s’agissait d’un adolescent un peu rondouillard comme sa démarche maladroite et sa respiration sifflante pouvait le laisser supposer, mais ces deux détails étaient en plus grandement accentués par le stress qu’on lisait sans peine sur son visage.

Il se jette en tremblant sur Esther qui le repousse sans ménagement, avant de se tourner vers elle, qui malheureusement n’a pas la force de l’Aigue-Marine. Impuissante, la jeune femme en profite cependant pour détailler l’adolescent qu’elle reconnaît rapidement comme étant Thomas, un deuxième année d’Améthyste, qui s’était mis en tête avec quelques amis de remettre sur pied le club de magie noire, ce qui était loin d’avoir suscité l’emballement du conseil des élèves qui avait rapidement opposé son véto, mais cela ne semblait avoir arrêté les joyeux lurons qui avaient visiblement décidés de passer à l’étape supérieur.


La chinoise eu juste le temps d’échangé un regard de surprise avec Esther, que cette dernière arrachait à Thomas la localisation du problème et partait en courant. Shen retint un soupir de lassitude.
Son regard sombre retomba sur Thomas qui se cramponnait toujours à elle, et avec froideur et fermeté, elle fini par le faire lâcher prise, et le remit sur ses jambes, le pressant de lui donner le plus d’information possible tandis qu’elle le tirait vers la foret, maudissant intérieurement son caractère trouillard et empoté.

Ils n’arrivèrent qu’une poignée de seconde après la présidente, mais cela sembla à Shen être une éternité tandis qu’elle contemplait avec terreur la créature qui se tenait devant elle.
La chinoise n’avait jamais rien vu de tel, ni dans aucun des livres qu’elle avait lu, et elle avait surement déjà épluché en deux ans bien trois quarts de la bibliothèque du campus.
La créature ressemblait à un croisement des plus étrange entre un troll, un golem de terre, qui ravageait tout sur son passage. Plusieurs arbrisseaux avaient déjà été balayés d’un simple coup de bras, et le monstre s’attaquait à présent à un énorme chêne qu’il semblait bien décider à arracher par la force.

« Thomas m’a dit qu’ils en avaient invoqués plusieurs esprits ces deux dernières semaines, mais c’est la première fois qu’ils invoquent un monstre ! Hurla la chinoise à l’adresse de la présidente, laissant échapper un petit hoquet de surprise avant de reprendre son équilibre alors que le sol se mettait à trembler, sans un regard pour l’adolescent qui s’effondra à terre en criant. Cependant, la créature leur paraît étonnement puissante pour leur niveau, c’est pour ça qu’ils ont perdus le contrôle ! »

Shen n’eu pas le temps d’ajouter la moindre parole, le troll semblait les avoir remarqué et venait de leur balancer un énorme tronc. Les informations attendraient. Bondissant sur le côté, attrapant Thomas par le col pour lui éviter une mort aussi fâcheuse que stupide, la chinoise se réceptionna dans les buissons, mais heureusement, la créature ne semblait ne plus leur accorder d’attention. Cependant, Esther avait également disparut de son champ de vision, et connaissant son ainée, il n’était pas impossible à la troisième année d’imaginer qu’elle allait tenter quelque chose. Elle se força à prendre une profonde inspiration, et s’accorda une poignée de seconde pour analyser la situation.
Esther et le golem n’étaient plus visibles, Shen s’apprêtait à s’approcher quand son regard se posa sur un corps inanimé. Changeant de direction, elle appela le deuxième année pour qu’il la suive, et tomba à genoux de l’ami de ce dernier.
C’était également un deuxième année, mais ce dernier étudiait à Aigue-Marine, et sa jambe semblait cassé et présentait des lésions bleuâtres qui n’annonçaient rien de bon. Cependant, il était vivant, et mis à part sa blessure dont la douleur l’avait fait tomber dans une semi conscience, sa vie n’était pas en danger. Shen soupira de soulagement, au delà de l’aspect humain, devoir gérer la mort d’un élève du campus ne lui faisait pas, mais alors absolument pas envie.
Shen se tourna vers Thomas, lui ordonnant de trouver son troisième acolyte, et que tandis que l’un restait au chevet du blessé, l’autre partait chercher du secoure.

Les abandonnant sans un regard en arrière, Shen s’élança entre les arbres pour retrouver Esther et la créature, une idée folle en tête qu’elle se devait de vérifier.
Et si toutes les incantations n’en formaient en réalité qu’une seule ?



© Cendre


Truth hurt because truth is real
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Conseil des élèves

Personnalité de l'avatar : Carly Rae Jepsen
Messages : 23
Atlantes : 48
Age : 17

MessageSujet: Re: Let's Play a Serious Game [Esther/Shen] Mar 18 Juil - 3:28

Let's play a serious game



Alors que je me rue hors du champs de brume, je sens le vent fouetter contre mon visage tant mon allure est vive. Mon sourire n'a pas disparu et je n'ai même pas besoin de faire attention aux bruits car la créature fait un bruit monstrueux. Elle doit être énorme, tellement énorme. Difficile à vaincre, dangereuse à cause des rugissements qu'elle pousse sans s'arrêter. D'ici je peux même voir les gros arbres trembler sous ses coups. La créature doit avoir une force phénoménale pour pouvoir faire bouger ces chênes.
Je ne m'arrête pas, même quand j'entre en plein dans la forêt et qu'une branche me fouette violemment la joue. Je sens le sang couler lentement mais aucune sensation de douleur n'est détecté. Je dois être dans un tel état de feu que je ne ressens plus rien à part de la joie extrême. Les bruits des feuilles qui crissent sous mes pieds indiquent aux autres qui se trouvent là-bas que je suis là et j'en entends un gémir. 


J'arrive juste devant la créature. Elle est comme je l'avais imaginée. Gigantesque, destructrice, dangereuse. Elle ressemble à un troll mais son côté translucide me fait clairement dire qu'il n'a rien d'un être vivant mis à part la coque. Je vois un peu plus loin, un des invocateurs grièvement blessé. De ce que j'aperçois d'ici, sa jambe est complètement morte et il ne bouge plus. Mais je sens encore son sang couler dans ses veines, il n'est pas mort. Je soupire. Je soupire car je vais devoir essayer de les protéger au lieu de prendre complètement mon pied. La mort d'un élève devant mes yeux m'apporterait encore plus de travail et de paperasse.
Cependant, je ne sais pas comment ils ont réussis à invoquer cet énorme monstre mais...


"C'est tellement génial!" Je m'exalte en regardant la créature détruire tout sur son passage alors que Shen arrive derrière moi. 


Avec un sourire d'excitation extrême, je commence à grimper avec agilité à l'arbre le plus proche avant de me balancer de branches en branches pour me rapprocher le plus possible de la créature et attirer son attention. Shen commence à me crier des informations sur la créature. Alors elle est un assemblage de plusieurs esprits... Je pourrais utiliser mon pouvoir sur la carapace "vivante" mais les esprits, ça va est plus ardue. Mais je ne m'en fais pas trop, je vais bien trouver une solution. Alors même que je me déplace avec une certaine rapidité, le monstre prend en grippe les autres ainsi que Shen et essaye de leur asséner un énorme coup de poing. Mais il les rate.
Je tique et quand je suis juste à côté de lui, je saute sur la nuque de cette immondice et lui assène un coup de dague dans le cou. Si j'avais su, j'aurais prit une hache. 
Il grogne et je me dégage de son cou avant qu'il ne m'attrape. Son attention est toute tournée vers moi et je le fais s'éloigner de la bande d'incapable qui l'ont invoqué. 


Le sol tremble à chacun de ses pas et je vois du coin de l'oeil qu'il me rattrape. En effet, quand on a des jambes de 2 mètres de haut, cela va beaucoup plus.
Je m'arrête et commence à l'observer de mon perchoir. A chaque fois qu'il essaye de me frapper, j'esquive et continue d'analyser ce qu'il est vraiment.
De ce que j'ai compris grâce à Shen et à mes observations. Ce truc n'est pas un être vivant mais un amas d'esprit qui a prit possession d'une coquille pour pouvoir détruire ou chercher quelque chose. Bien que très faible tout seul, toutes ces invocations réunies sont devenues super puissante, donc en soi ELLES n'existent plus en tant que pluriel mais en tant que tout. Si on veut se débarrasser de ce truc, il faut anéantir son corps.
Maintenant qu'il est devenu un être vivant en s'infiltrant dans le corps de ce troll? Ils ont gagnés en puissance physique mais se sont crée la plus grosse faiblesse face à des chasseurs. Vu le niveau de contrôle du corps, ils ont presque entièrement fusionnés avec sa chair. 
Donc si on détruit son corps maintenant, les esprits devraient mourir avec l'enveloppe vivante. En tout cas il faut attendre qu'elles finissent entièrement la fusion. 


Je vois Shen arriver à mes côtés, elle était sûrement entrain d'aider ces abrutis. Je fais signe à Shen de me suivre dans mes mouvements pour qu'on puisse discuter. Dans cette opération mieux vaut être deux plutôt qu'une. 


"Je ne sais pas ce que tu as compris... Mais en tout cas de ma déduction personnelle il faut faire tourner ce troll jusqu'à que ces esprits aient entièrement fusionnés avec ce corps. Comme ça, nous n'aurons plus qu'à le détruire et les âmes disparaîtront avec." J'esquive un coup. "Après je ne sais pas si ça fera anéantira entièrement ces invocations. Il faudrait un plan de secours pour ça!" 


Je monte sur arbre à nouveau et je me jette sur son crâne.


"Ca fait une éternité que je ne me suis pas amusée comme ça!" Je crie avec un sourire enfiévré.

© Cendre
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Conseil des élèves

Personnalité de l'avatar : Lee Ji Eun (IU)
Messages : 34
Atlantes : 68
Age : 16

MessageSujet: Re: Let's Play a Serious Game [Esther/Shen] Mer 19 Juil - 21:09



Let's Play a Serious Game

Shen courait, bondissant sans effort au dessus des fourrés, esquivant sans y penser les arbres, et autres obstacles présents sur son passage. Elle était comme dissociée. Son corps entièrement dans sa course effrénée pour rejoindre la présidente du conseil des Elèves où elle n’avait pas la moindre seconde à perdre. Son esprit, uniquement concentré à essayer de deviner ce de quoi était réellement constitué ce monstre, car si elle ne doutait pas le moins du monde des capacités et de l’endurance d’Esther à attaquer la créature frontalement, il était également de leur devoir de limiter le maximum les dégâts, d’autant que par cette journée de juillet ensoleillée, nombre d’étudiants avaient pu profiter des congés pour sortir, et profiter de l’ombre apaisante de la futaie.

Il ne lui fallu même pas une minute pour rejoindre la clairière que le monstre avait formé en arrachant sans la moindre vergogne les arbres qui l’entouraient. Rapidement, elle repéra son maitre perchée dans un arbre, bondissant sur le colosse pour lui assener quelques coups brutaux de sa dague avant d’atteindre une nouvelle branche. Elle avait l’air d’aller bien, elle avait même carrément l’air de follement s’amuser.

Malgré l’urgence de la situation, la chinoise ne pu empêcher un soupir de s’échapper de ses lèvres fines. Si elle connaissait mieux que personne la force de caractère et la débrouillardise de la présidente, elle avouait qu’il était difficile en cet instant comme dans d’autre de lui reconnaître les qualificatifs de responsable et de censée. Shen soupira à nouveau. Ce n’était pas le moment d’y penser, il y avait des problèmes bien plus urgents à régler.


La troisième année n’hésita qu’un dixième de  seconde avant de faire appelle à ses pouvoirs. La balance entre cette entorse au règlement et le problème plus que majeur que représentait le troll était vite fait.
En quelques instants, la vision de la jeune femme se modifia complètement, et Shen eu un léger moment de vertiges avant de parvenir à rassembler toute sa concentration sur l’immense créature.
En une fraction de seconde, les iris obsidiennes de la jeune femme étaient devenus capables de capter le moindre détail de la scène. D’un regard, elle aurait été capable de compter le nombre de feuille d’un arbre, ou d’apercevoir avec une précision extraordinaires tous les insectes y vivant. Elle secoua la tête, et se concentra sur le golem. Tandis qu’elle courrait, un point important d’un livre d’invocation qu’elle avait lu quelques mois plus tôt lui était revenu en mémoire.

Il était parfaitement impossible que les faibles esprits que ces crétins de deuxièmes années aient invoqués aient la puissance nécessaire à posséder une créature telle qu’un troll ainsi, même en combinant leur force. La clé, c’était que le monstre était lui même invoqué. Shen n’avait jamais pratiqué ce genre d’exercice elle même, mais elle en connaissait un rayon niveau théorie ! Ainsi, elle savait clairement que pour invoquer ainsi sur Terre une créature de chair, les invocateurs devaient utiliser des points d’appels, placé comme en un pentacle sur un cercle d’invocation. Ces points d’appels servaient également à contrôler la créature une fois invoquée, si les magiciens les utilisaient assez rapidement avant qu’ils ne se referment. La jeune artéfactienne avait eu la confirmation par Thomas qu’ils n’avaient pas eu le temps de réaliser cette étape, car ces points s’étaient refermés extrêmement vite.
D’ici, deux hypothèses : ou il ne s’agissait que d’un « simple » troll extrêmement puissant, ou bien, c’était par ce biais que les esprits avaient pris le contrôle du monstre.

La chinoise plissa les yeux, détaillant avec autant de précision qu’un microscope le dos du troll, manquant de bondir je joie lorsqu’elle trouva les runes, habilement camouflés derrières du lierres.
Un sourire éclaira son visage aux traits fins. Elle avait comprit. Elle avait une solution.

Reprenant sa course, elle prit sur elle pour accentuer encore légèrement sa vision. Elle n’en avait pas réellement besoin, mais si elle l’éteignait complètement, le contrecoup serait immédiat, et les deux membres du conseil des élèves ne pouvaient actuellement se permettre un tel handicap. Hors d’haleine, elle rejoignit Esther.

« Il serait plus simple de détruire les invocations pendants qu’elles sont encore dans le troll. Souligna la troisième année, nous n’avons ni arme, ni magie capable de s’attaquer aux créatures immatérielles. Elle ne pu continuer immédiatement, esquivant un poing d’une tonne en bondissant sur un arbre qu’elle escalada pour venir se jucher près de son ainée. L’adrénaline lui donnait des ailes, et rétrospectivement, la jeune femme était bien incapable de dire comment elle avait été capable de réussir tous ces exploits. Et une fois qu’elles auront fusionner, il faudra tuer le troll en utilisant ses points d’invocations, expliqua la jeune femme, indiquant l’une des runes gravées dans le dos mi végétal, ni animal du monstre, espérant qu’elle parviendrait à l’apercevoir. La chinoise dû bondir de nouveau, manquant de tomber au sol, ne se rattrapant qu’il extremis à une branche plus basse. Heureusement pour elle, c’était la présidente du conseil que le golem semblait avoir prit en chasse. Exaltant ses sens, la chinoise optimisa ses prises ainsi que ses déplacements, et rattrapa rapidement son maitre. Elle prit une inspiration avant de reprendre Il y en a cinq en tout : un sur la nuque, un sur chaque épaule, et deux sur le bas du dos. Bien que ça ne soit pas des points vitaux, ce sont des réservoirs d’énergie magique qui l’affaibliront tout autant !

Lorsque le dernier mot passa ses lèvres, la jeune femme sentie une grande fatigue l’envahir. Shen se gifla mentalement, cette histoire était loin d’être terminée. Ainsi légèrement étourdie, elle n’esquiva l’attaque suivante du colosse qu’en sautant en arrière, ne se redressant que grâce à un habile roulé boulé qui rouvrit malheureusement sa blessure à la main. Elle se mordit la lèvre en contemplant sa paume rougir à nouveau, avant de l’essuyer sur sa cuisse sans plus de remords, et de grimper vers les hautes branches d’un châtaigner voisins pour rejoindre une nouvelle fois Esther, prête à lui tendre sa rapière. Cette dernière ferait sans doute bien meilleur usage de la lame que la secrétaire du conseil, qui outre d’être loin de son niveau d’épéiste chevronnée, était également blessée.
Mais cela ne l’empêcherait pas de livrer bataille. Abandonner n’avait jamais fait parti de son vocabulaire. Et ça n’allait pas commencer aujourd’hui.

© Cendre


Truth hurt because truth is real
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Let's Play a Serious Game [Esther/Shen]

Revenir en haut Aller en bas

Let's Play a Serious Game [Esther/Shen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» "Let's play a new game, ok?" [Sweets]
» Evanora: Good morning, my lady. I thought we could play a little game!
» ╳ wash — LET'S PLAY A LOVE GAME.
» SAINT SEIYA TRAD CARD GAME ONLINE ARMY OF THE GODS
» Wanna play a game ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Atlantis :: Plaines-