Pensez à faire des personnages masculins. On les aime aussi ! ♥
C'est bientôt la rentrée! Tenez vous prêt!

Partagez| .

[Libre]Il n'est de bon repas sans bonne compagnie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


avatar

Conseil des élèves

Personnalité de l'avatar : Lee Ji Eun (IU) [avatar: © Eriam]
Messages : 117
Atlantes : 155
Age : 16

MessageSujet: [Libre]Il n'est de bon repas sans bonne compagnie. Mar 18 Juil - 23:54



Il n'est de bon repas sans bonne compagnie

Shen acheva de remplir son plateau, et parti à la recherche d’une place de libre dans la vaste salle, s’esquivant dans un soupir pour laisser passer une bande d’élèves en retard, que le son de la cloche au loin avait poussé à courir. Slalomant entre les tables, son regard obsidienne parcourut les bancs de libres avant de s’arrêter sur une place qui lui convenait.

La secrétaire du conseil posa son plateau et se laissa tomber avec un soupir. Elle était fatiguée. Non, elle était épuisée. Entre les cours où elle montrait une assiduité sans faille, ce qui expliquait également en partie son double titre de major de promotion, titre qu’elle ne comptait pas laisser échapper cette année encore, et son travail au conseil des élèves, il ne lui restait guère de temps pour elle ! Et puisque la chinoise appréciait plus que tout aller nager dans l’océan, ce qui lui serait à la fois de moment de détente et d’exercice, et comme si ça n’était pas suffisant pour remplir ses journées, la troisième année ne s’endormait jamais sans avoir lu un bon tiers de bouquin.
En bref, c’était son sommeil qui pâtissait le plus de cet emploie du temps de ministre était bel et bien son sommeil ! La jeune femme étouffa un bâillement et s’étira longuement avant de s’attaquer à son repas. Ce n’était guère polie, mais la chinoise n’avait guère la tête à cela pour le moment.

Mais alors qu’elle ouvrait la bouche pour enfourner sa première bouchée de carotte, Shen entendis une voix.

© Cendre


Explications
Pour plus de clarté et de praticité, quelques informations peuvent être utiles:

• Ce rp est ouvert à tous, mais pour des raisons pratiques, il serait préférable qu'il ne dépasse pas la demi douzaine de participant ! Il est toujours plus agréable de terminer les rps que l'on a commencé ^^ Mais si vous êtes étreint par l'inspiration, ne vous retenez pas de participer, ou n'hésitez pas à ouvrir un nouveau sujet !  
• Pour des raisons de fluidités, un patron de réponse oscillant entre 200 et 500 mots pourrait être intéressant à suivre (mais encore une fois, si vous manquez d'inspiration, ou si vous en débordez, ne vous retenez pas !)
• Et enfin la règle la plus importante: amusez vous ! x) Je sais qu'il est parfois difficile de trouver des liens ou des contextes de rp, mais des petits rp communs comme ça peuvent parfois donner quelques idées ...
 
Enjoy the game !


Truth hurt because truth is real


Dernière édition par Shen Quinn le Mar 1 Aoû - 23:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Artéfactien désintéressé

Personnalité de l'avatar : Alina d'Odessa
Messages : 110
Atlantes : 311
Age : 16

MessageSujet: Re: [Libre]Il n'est de bon repas sans bonne compagnie. Mar 1 Aoû - 15:33
















 « Il n'est de bon repas sans bonne compagnie »
Viens me chercher, si tu l'oses ~




Lee avait décidé de quitter sa tanière en cette fin de matinée. Il y avait une raison à cela : la faim lui tortillant les entrailles. Elle se dirigea donc tranquillement vers la cafétéria du campus. C'était une sensation désagréable, certes, mais à présent, la jeune fille n'y faisait pratiquement plus attention. Elle avait encore l'habitude et honnêtement, elle ne tenait pas à la perdre, au cas où elle devrait retourner vivre dans cet enfer. Même si elle s'était promise de tout faire pour éviter ça, on n'était jamais trop prudent. Elle l'avait appris à ses dépens.

Machinalement, la capuche noire de sa veste sans manches rabattue sur sa tête, la rouquine prit un plateau et se saisit de quelque assiette ou ramequin. Cependant, s’il y avait bien quelque chose dont elle ne parvenait plus à se priver, c’était les desserts. A son arrivée au campus, Lee avait redécouvert les desserts et le sucre et à présent, elle ne pouvait presque plus s’en passer. Enfin, si elle le voulait, bien sûr, elle le ferait. Mais ce n’était pas nécessaire, on lui fournissait tout ce dont elle avait besoin pour un confort minimum, ce serait stupide de sa part de ne pas en profiter.

Une fois les victuailles empochées, la jeune fille se retourna vers la grande salle, son regard vert en quête d’une place libre. Les étudiants étaient éparpillés un peu partout dans la salle mais elle repéra un espace vide au bout d’une table. Elle s’y dirigea, silencieuse, ignorant les cris et les rires des autres, comme d’habitude. La solitude n’était pas un problème pour Lee, c’était même une bénédiction. Elle se débrouillait très bien toute seule et elle n’avait pas l’intention que ça change. Une fois installée, un peu à l’écart pour éviter de se faire déranger par une éventuelle bousculade entre amis, elle commença à manger. Des carottes, génial. Elle adorait ça, étant petite en tous cas. Et quand bien même ce n’était pas le cas, la rouquine ne gâchait jamais, jusqu’à en lécher les assiettes. Le gâchis était l’une des nombreuses choses que Lee s’interdisait. Dans le même temps qu’elle mangea à une cadence rapide, elle pianotait sur son téléphone, sûrement de nouveaux codes ou autres, ou bien elle lisait les nouvelles. C’était quelque chose qu’elle avait pris l’habitude de faire maintenant qu’elle y avait accès, toujours se tenir au courant de ce qu’il se passe pour accuser le coup si ça te retombe dessus.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


Selfish as well ~

©️ Cendre


Dernière édition par Lee Iojikov le Ven 4 Aoû - 13:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Artéfactien désintéressé

Personnalité de l'avatar : Felicia Day
Messages : 38
Atlantes : 82
Age : 17

MessageSujet: Re: [Libre]Il n'est de bon repas sans bonne compagnie. Mer 2 Aoû - 0:36




« Il n'est pas de bon repas sans bonne compagnie »




La cafétéria ? Déjà ? Aisling avait prévu d’y arriver bien plus tard, ayant pour habitude de se perdre au minimum une demi-heure avant d’arriver dans ce lieu capable de sustenter sa faim. Peut-être était-ce cette faim, d’ailleurs, qui l’y avait mené si vite… Il était vrai qu’elle, comme elle le disait, « crevait la dalle », et n’avait mis qu’une dizaine de minutes à retrouver son chemin vers la libération. C’était un record, dix minutes cinquante-neuf, le précédant étant de quinze trente-deux.
 
Rapidement, elle prit part à la file du self et, son plateau en main, elle prit quelques assiettes garnies. Rien d’excellent ce jour-là, mais ce n’était pas le plus important : la faim justifiait les moyens après tout. Un bout de poisson, quelques pates, un morceau de pain, un dessert au hasard, et la voilà dans la grande salle, le plateau plein. Restait à voir où s’asseoir…. La rousse n’aimait pas occuper un siège aux cotés de quelqu’un sans y avoir été invité, aussi préférait-elle une place à part, de préférence près des fenêtres, histoire d’observer l’extérieur tout en mangeant.
Pas de chance, cette fois ci aucune place proche des vitres n’était libre. Les différents élèves étaient dispersés un peu partout, la plupart en groupe, et parmi eux l’aventurière reconnu quelques visages qui ne lui étaient pas inconnu. Peut-être que l’une de ses personnes l’accepterait a ses cotés ? Pour l’heure, la demoiselle n’avait remarqué que sa camarade de chambre et une élève de sa classe. Mais aucune des deux n’était très proche d’elle… Remarque elle n’était proche de personne, nuage flottant qu’elle était.
 
Quelqu’un la heurta, puisqu’elle était restée trop longtemps dans le passage. Après s’être excusé rapidement, la rousse parti plus loin dans la salle, à la recherche d’une place. Bien sûr, aucune place seule… C’était bien là le problème lorsqu’on arrive à l’heure : tout le monde est encore là. S’avouant vaincue, elle s’approcha de sa connaissance la plus proche d’elle, spatialement, et prit son courage à deux mains.

 
«Excuse moi, Shen, est-ce que je peux m'asseoir là?»


Son regard s’était porté vers la chaise à côté de l’asiatique, libre évidemment. Enfin, elle n’allait bientôt plus l’être si sa demande était acceptée, mais il n’y avait aucune raison qu’elle ne le soit pas n’est-ce pas ? A moins que quelqu’un soit attendu ? Aisling n’avait aucunement l’intention de gêner quiconque, s’il le fallait elle irait voir ailleurs. Il restait encore d’autres places après tout.
 

 

Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Artéfactien insoumis

Personnalité de l'avatar : Blake Steven
Messages : 47
Atlantes : 82
Age : 17

MessageSujet: Re: [Libre]Il n'est de bon repas sans bonne compagnie. Jeu 3 Aoû - 23:42

Cantine.



Vous savez quel est mon moment préféré de la journée? L'heure de manger. Parce que c'est l'heure où l'on découvre enfin comment on va se remplir ventre et c'est l'heure pour élaborer des stratégies. Des stratégies qui vont me permettre de voler la nourriture des autres. Cette nourriture est bien trop précieuse pour finir dans la bouche de quelqu'un d'autre. 
Je fais donc parti de cette bande d'élève qui se rue vers le self pour pouvoir manger le plus vite possible. Je fais aussi parti de cette bande qui essaye de gruger tout le monde.
Mais par contre je ne fais pas parti de celle qui y arrive. C'est vraiment décourageant. 


Alors que je prends mon plat, je fais les yeux doux à la dame de la cantine pour en avoir un peu plus. Echec. Mes charmes ne sont pas encore montés assez haut pour pouvoir avoir du rab. Mais je vais faire en sorte que cela change. Un jour j'aurais mon assiette plus garnie que celle des autres. Je le jure devant mon assiette pauvre en nourriture. 
Cependant, comme je n'ai pas eu la chance de réussir mon lancée de dés pour de la nourriture supplémentaire, j'active ma compétence spécial. Je l'ai nommé sobrement "Chourave 2000". En un tour de main, je mets un deuxième dessert dans ma poche de manteau. Heureusement que c'est un éclair au café industriel et que tout est figé dessus.
Je vois la dame de la cantine derrière son rideau de fer me regarder méchamment. Mais 1. 2. 3. POUF et j'ai déjà disparu. Bien qu'un peu compromise ma technique de vole à fonctionner du tonnerre.


Maintenant vient l'étape la plus difficile d'une vie. Trouver une place dans ce self bondé d'affamé. Je déplace mon regard paresseusement, attendant de trouver la place parfaite. Celle qui fera en sorte que toute cette merveilleuse victuaille puisse entrer dans mon gosier en un rien de temps. 
Finalement, j'aperçois une place, en face d'une personne isolée. J'arque un sourcil. Avant de sourire avec un air de vainqueur sur le visage. Attends moi solitaire! Je viens pour embellir cette magnifique journée! (Je doute un peu que je fasse cet effet mais il faut bien rêver dans la vie.)


Je me dirige vers cette table et pose mon plateau sur la table. C'est une jeune femme et elle porte une capuche, cachant un peu son visage.
Putain. Qu'est-ce que c'est cool comme apparence. On dirait que je suis entrain de parler à un grand mage venu d'une époque lointaine. Je note pour plus tard: Porter une capuche pour demander du rab. Si j'ai l'air plus cool, j'augmente mes chances auprès de la dame de la cantine. Cette radine! 


"Salut! Je m'assoie ici. Ca te dérange pas?" Dans tous les cas, je suis déjà assis. "J'm'appelle Yann. Et toi? C'est quoi ton nom? Je pense pas t'avoir déjà vu. Enfin peut-être que si. Mais en tout cas, je ne t'ai jamais parlé!" 




Moulin moulin moulin moulin à parole que je suis!~♫


© Cendre





Hi Dumber's here





When stupidity knows no limit.
©️ Cendre



Dernière édition par Yann Dwight le Lun 14 Aoû - 22:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Conseil des élèves

Personnalité de l'avatar : Lee Ji Eun (IU) [avatar: © Eriam]
Messages : 117
Atlantes : 155
Age : 16

MessageSujet: Re: [Libre]Il n'est de bon repas sans bonne compagnie. Ven 4 Aoû - 4:38



Il n'est de bon repas sans bonne compagnie

Shen ne pu retenir un bref sursaut de surprise qu’elle contrôla cependant du mieux qu’elle put. Même sans utiliser ses pouvoirs, la jeune femme avait des sens plus sensible que la moyenne, et dans une salle aussi vaste et bruyante que la cafétéria, la chinoise se laissait souvent absorber par les conversation alentour. Dans ce moment où l’épuisement et le besoin de se sustenter prenaient le dessus, la troisième année entrait presque dans un état de somnolence, où les discutions de tout le monde semblait lui passer au travers.
Elle ne put ainsi s’empêcher d’être étonnée quand elle prit conscience que c’était bel et bien à elle qu’on s’adressait.

« Oui, oui, bien sûr Ais, assieds toi. » Invita la jolie brune après une seconde de flottement où ses neurones se reconnectaient, illustrant ses mots en décalant légèrement son plateau, et tentant d’esquisser un timide sourire quand l’irlandaise tira la chaise à côté de la sienne.


La maeimpruden n’avait pas ou plus l’habitude que l’on s’approche d’elle ainsi : l’aura froide et distante qui l’entourait, ainsi que le titre de major de promotion qu’elle avait décroché sans fautes depuis deux ans, avaient tendance à étouffer les tentatives, et depuis qu’elle avait été élue au conseil des élèves les choses s’étaient encore d’avantage développer dans ce sens. Et bien qu’elle soit incapable de le dire tout haut, la chinoise remerciait sincèrement sa camarade de classe d’avoir prit cette initiative.

Terminant son entrée, Shen ne pu s’empêcher de jeter un discret coup d’œil en direction de sa voisine. Bien qu’elles soient camarades de classes depuis deux ans à présent, elles ne s’étaient guère rapprochées, mais la troisième année mentirait en disant que la rouquine ne l’intriguait pas. En effet, l’améthyste avait rapidement reconnu son paronyme comme étant celui d’un célèbre spécialiste des créatures magiques, qui s’illustrait particulièrement par sa curiosité et son approche très moderne pour l’époque ! A cela s’ajoutaient multiples rumeurs et données qui se rejoignaient toutes pour dire que Aisling était bien une digne héritière Black’Mor. Et pour une personne comme Shen, qui, malgré son sans de maeimpruden avait vécu loin de la magie la majorité de sa vie, toutes ces créatures qui avaient appartenue longtemps au monde du fantastique avaient véritablement quelque chose de magique.


Constatant qu’elle fixait sa voisine depuis quelques longues secondes à présent, la chinoise chercha à toute vitesse quelque chose à dire, dans l’espoir de disperser le silence gênant qui s’installait.

« Il fait plutôt beau ces jours –ci… commença la jeune femme, sans entrain, maudissant son talent inexistant pour la conversation. Elle se mordit la lèvre, et tenta une deuxième approche :T-Tu es rentrée chez toi pour les vacances ? »

Finalement, elle aurait peut être du se contenter de manger.


© Cendre


Truth hurt because truth is real
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Artéfactien désintéressé

Personnalité de l'avatar : Alina d'Odessa
Messages : 110
Atlantes : 311
Age : 16

MessageSujet: Re: [Libre]Il n'est de bon repas sans bonne compagnie. Ven 4 Aoû - 13:55















 « Il n'est de bon repas sans bonne compagnie »  
D'où tu sors, toi ? ~




Lee venait de poser son téléphone à côté d’elle pour laisser une mise à jour se télécharger. Il ne lui restait plus que son plat comme seule distraction, elle redirigea donc son attention dessus. Sauf que quelqu’un venait de s’arrêter juste en face d’elle, ce qui la fit lever les yeux vers ce drôle d’énergumène qui venait de faire son apparition. Qu’est-ce qui ne la dérangeait pas ? Elle n’avait pas écouté le début. Est-ce qu’il lui parlait, au moins ? Bah, c’était pas important, il allait partir, elle en était sûre… Ou pas. Il s’était déjà assis, en fait. Tout en continuant de parler. Le toisant légèrement du regard, la rouquine arqua un sourcil, l’air de dire « Tu sors d’où, toi ? ». C’était un jeune homme, somme toute assez banal, rien de bien alarmant… A part son flot continu de paroles. Il se présenta, demanda le nom de la jeune fille et dit un tas d’autres trucs en temps qui sembla record pour Lee. S’ils s’étaient déjà croisés alors la jeune fille ne s’en souviendrait certainement pas. Elle n’était pas douée pour ces choses-là. Elle ne faisait aucun effort, en fait.

La rouquine n’avait pas bougé alors qu’il venait de finir de parler. Enfin, elle l’espérait. Elle garda le silence un court instant, laissant passer le trop-plein d’informations qui affluait dans son esprit. Finalement, elle planta sa fourchette dans le morceau de viande qui gisait dans son assiette, sans quitter ce « Yann » des yeux. Il avait terminé sur le fait qu’il ne lui avait jamais parlé.
« Eh bien peut-être que tu aurais dû continuer comme ça, alors. » Répliqua-t-elle sans état d’âme aucun, haussant légèrement les épaules.
Oui, c’était franc et dur mais, non, l’ukrainienne n’en avait pas honte. Si elle ne parlait à personne en temps normal, c’était pour une raison. Et si elle s’était isolée à la cantine aussi. Et pourtant, certains ne pouvaient pas comprendre cela. Ou alors ils n’en avaient rien à faire. Lee ne savait pas dans quelle catégorie figurait ce mec et, à vrai dire, elle n’en avait rien à faire. Elle continua simplement de manger tranquillement, sans se préoccuper plus longtemps du nouveau venu.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


HRP : La violence de Lee, je m'excuse pour elle x'DD


Selfish as well ~

©️ Cendre
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Artéfactien désintéressé

Personnalité de l'avatar : Felicia Day
Messages : 38
Atlantes : 82
Age : 17

MessageSujet: Re: [Libre]Il n'est de bon repas sans bonne compagnie. Ven 4 Aoû - 19:33


 

« Il n'est pas de bon repas sans bonne compagnie »




Après avoir tiré sa chaise et posé son plateau, Aisling s’installa aux cotés de l’asiatique. Elle avait bien vu que la demoiselle avait été surprise par sa demande, mais quelque part cela ne l’étonnait pas : elles avaient passés trois ans ensemble, il était bien normal que la steampunk, curieuse qu’elle était, tente d’en apprendre plus sur ses camarades de classe, et elle devait avouer que les capacités de la major étaient utiles couramment. Ce n’était pas, après tout, un pouvoir dangereux comme la maitrise du feu, sans intérêt comme compter les fourmis –si, si, ce pouvoir existe-, ou particulier à une situation  comme le Deus Ex Machina. La rousse devait bien se l’avouer, ce dernier cas avait été très drôle, mais il y avait autre chose à faire pour l’heure. Et cette heure, c’était la pose midi, ce qui n’indiquait qu’une chose : manger.
 
Elle prit un bout de nourriture avec sa fourchette -qui l’eu crut ?- et laissa vadrouiller son esprit. Shen venait de l’appeler Ais, n’est-ce pas ? Encore ce surnom sorti de nulle part… La plupart des gens, ainsi que la totalité de ceux de sa classe, la surnommaient ainsi, mais Aisling n’avait jamais vraiment comprit pourquoi. Un surnom était quelque chose que l’on donnait à quelqu’un de particulier… S’était-elle si bien intégrée sans même s’en rendre compte ? A force de rechercher l’inconnu, délaissait-elle ce qu’elle avait acquis… ? Probablement, mais tant pis.  C’était ainsi qu’elle fonctionnait et, il fallait qu’elle se l’avoue, elle appréciait également la plupart des gens qui l’appelaient comme ça.
Ou alors le surnom venait du fait qu’elle transportait toujours une bouteille d’Ice Tea fraiche quand elle partait en expédition.
Ou alors son nom était trop compliqué ?
Meh
 
Elle remarqua subitement, sortie de ses pensées, que cela faisait quelques secondes qu’elle avait la fourchette garnie dans l’assiette. Elle tourna la tête vers sa voisine, qui semblait la fixer. Oh, elle devait sans doute se poser des questions…. Ais ne savait pas vraiment où se mettre.
 
« Il fait plutôt beau ces jours –ci… T-Tu es rentrée chez toi pour les vacances ? »
 
Le ton était incertain, mais l’aventurière avait pu en déduire quelque chose : elle lui tendait une perche pour avoir l’air moins stupide, en conversant. Elle saisit l’occasion, sachant très bien que Shen n’était pas bavarde, elle lui était donc plutôt reconnaissante d’avoir commencé la discussion.
 
« Il me reste encore des choses à découvrir ici, alors je ne pouvais pas abandonner tout ça et rentrer chez moi comme une fleur. L’inconnu n’attend pas ! »
 
Elle avait prononcé cette dernière phrase avec enthousiasme, imaginant les nombreux mystères qui n’attendaient qu’elle.
 
« Et toi ? Tu es rentrée à Londres ?» Elle marqua une légère pause,  soudainement incertaine « C’est bien de la que tu viens, non ? »
 
Codage by TAC


What do you mean you don't know what the Funyarinpa is?! BLASPHEMOUS!

Revenir en haut Aller en bas


avatar

Conseil des élèves

Personnalité de l'avatar : Lee Ji Eun (IU) [avatar: © Eriam]
Messages : 117
Atlantes : 155
Age : 16

MessageSujet: Re: [Libre]Il n'est de bon repas sans bonne compagnie. Lun 7 Aoû - 23:21



Il n'est de bon repas sans bonne compagnie

Il n’y a pas de mots sur la terre pour décrire le soulagement de la jolie chinoise lorsque sa voisine lui répondit. D’autant plus en constatant qu’elle avait ignoré son pathétique mauvais départ, qui prouvait une nouvelle fois les capacités plus qu’unique de Shen en matière de communication avec les autres membres de son espèce. Mais par chance, cela ne semblait pas avoir déranger l’exploratrice, ce qui était déjà une chose qu’elle pouvait apprendre sur elle. En effet, outre ses compétences sociales aussi développer que son don pour la conversation, Shen était plutôt du genre solitaire, et ne s’était ainsi pas vraiment rapproché de ses camarades de classe, et devait avouer à son grand regret qu’elle ne leur avait sans doute jamais adressé la parole pour autre chose que pour les sujets abordés en classe, ou en lien avec le conseil des élèves.

Ne sachant que répondre, la troisième année se contenta d’hocher la tête, se donnant contenance en avalant une bouchée de son plat, prenant bien le temps de mastiquer le riz et le saumon. Comme tout le monde dans la classe de troisième année des améthystes, Shen n’ignorait pas les passions aventurières de l’Irlandaise, bien qu’elle ne soit pas certaine de pouvoir différencier dans les idées qu’elle exposait parfois, ce qui relevait de la réalité, et ce qui sortait de son imagination, la jeune mage admirait sincèrement la rouquine qui avait finalement fait de son monde la réalité.

Reprenant une bouchée au moment où Aisling lui retournait la question, Shen eu un petit sursaut, et mit sa main devant sa bouche, mâchant à toute vitesse, son cerveau fonctionnant au moins deux fois plus vite pour préparer sa réponse.

« Non. Oui. Un peu… Commença-t-elle avant de prendre sa respiration pour développer un peu plus sa réponse. Je viens bien de Londres, mais je n’y suis rentrée que quelques jours, mes parents sont absents le reste des vacances.Elle fit une pause, et tenta un léger sourire. Et y’a toujours du travail au conseil ! »

Après sa réponse, les deux jeunes femme se remirent à mange, sans que l’asiatique ne parvienne a trouver une nouvelle question pour relancer la discutions qui s’était tarit aussi vite et maladroitement qu’elle avait commencé.

« Qu’il se passe quelque chose, supplia Shen en se servant un verre d’eau, sans osé regarder sa voisine, n’importe quoi ! »


© Cendre


Truth hurt because truth is real
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Artéfactien insoumis

Personnalité de l'avatar : Blake Steven
Messages : 47
Atlantes : 82
Age : 17

MessageSujet: Re: [Libre]Il n'est de bon repas sans bonne compagnie. Mar 8 Aoû - 2:08

Cantine.



Vous savez quel est mon problème quotidien? C'est quand je me mets à parler à des gens qui ne sont pas du genre sociable. Dans ces cas là, beaucoup partiraient. La honte d'avoir été bâché? D'autres se tairont. Peut-être encore la honte? Ou des Yann Dwight ferait les forceurs. 
Vous avez remarqué? Je m'appelle Yann Dwight alors je fais partie des forceurs! Très franchement, j'en ai déjà rencontré dans antipathique et je dois avouer que les premières fois où ils te bâchent, c'est pas joyeux. 
MAIS! Car il y a toujours un magnifique mais pour plaider mes causes, la honte ne me sied guère mon cher ami! Si honte rimait avec mon nom je n'aurais jamais connu la joie de me prendre des murs en plein dans le nez. 


Très franchement, il serait vraiment stupide. Et je dis bien STUPIDE, de croire une seconde que ce genre de chose me repousse. Je dois partir en mission. 
Véritable nom: Yann Dwight. 
Code Name (Ou codo namu): Yann la sangsue. 
Mission: ... Aucune. Je veux juste parler à des gens. 
J'essaye de mettre en marche mon cerveau rempli d'idées géniales qui n'attendent qu'à être utilisées mais pas pot, il semblerait qu'il soit en congé maternité. Oui oui. Lui aussi a le droit de porter un enfant. Egalité de femme, ok. Mais mon cerveau aussi veut être enceint pour chourave des places dans le bus. 
Je lève mon verre à tout les cerveaux qui défendent la cause. 


J'arque un sourcil avant laisser échapper un léger soupir avant de sourire. Je pose ma tête entre mes mains et regarde l'inconnu avec un regard compatissant. Oh oui je fais ma tête d'enfant. Oh oui que j'aime ça. Même Louise ne peut pas résister à celle là. 
Enfin je crois pas que je le fasse exprès en ce moment. J'essaye juste de me montrer sympa. Ce que je suis très franchement.
Ou peut-être que non. Peut-être que moi, Yann Ier du nom, cache son jeu de vilain de l'histoire. Peut-être suis-je en fait le grand mage que tout le monde veut tuer car il menace le monde.
Diabolisme ou non, je me vois mal devenir méchant. J'suis trop simplet pour pouvoir être méchant. 


"Pourquoi? C'est sympa de parler avec les inconnus. Des fois c'est plus amusant qu'avec ses propres amis." Je mange un peu de mon plat avant de me rendre compte que le plat principal est dégueu. Comment ont-ils réussi à rater des brocolis? "Je vois pas vraiment pourquoi je ne devrais pas te parler. C'est cool les discussions avec les autres." 


Alors ouais. J'avoue que j'ai aucune explication à pourquoi je vais voir les gens comme ça au hasard pour leur parler. 
Mais est-ce que je vous demande une raison à pourquoi vous dormez avec un ou deux oreillers? Non!
Alors me jugez pas. 
Surtout que mes brocolis sont ignobles. Je devrais écrire une lettre pour tentative de meurtre.

© Cendre





Hi Dumber's here





When stupidity knows no limit.
©️ Cendre



Dernière édition par Yann Dwight le Lun 14 Aoû - 22:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Artéfactien désintéressé

Personnalité de l'avatar : Alina d'Odessa
Messages : 110
Atlantes : 311
Age : 16

MessageSujet: Re: [Libre]Il n'est de bon repas sans bonne compagnie. Mar 8 Aoû - 21:37














 « Il n'est de bon repas sans bonne compagnie »
Pan ! T'es mort ~




Eh ? Comment ça ? Pourquoi il la regardait comme ça ? C’était quoi cette tête compatissante ? Elle n’aimait pas ça. Aussi, la moue qu’elle afficha dû le signaler. A sourire, comme ça, il avait l’air niais, benêt. Peut-être que c’était juste ce qu’il était ? Ou peut-être qu’il cachait bien son jeu. Non… Il avait l’air bien trop stupide pour ça. Mais… Parfois, les apparences étaient trompeuses. Reprenant un air plus neutre, Lee releva à nouveau un sourcil devant son faciès de débile. Puis, elle se mit à tourner sa fourchette dans son assiette, sans véritable but, alors qu’il se remettait à parler. La tête appuyée dans sa main, relevant machinalement les yeux parfois, elle se moqua intérieurement lorsqu’il grimaça après avoir enfourné un brocoli dans sa bouche. Il fallait reconnaître qu’ils n’étaient pas fameux. En tous cas, apparemment, Yann ne comprenait pas pourquoi il ne devait pas lui parler. Inconscient, en plus d’avoir l’air stupide. Quoique, souvent, les deux étaient de pair.

Alors, la rouquine lâcha sa fourchette, leva son bras, pointant deux doigts sur le front de l’inconnu.
« Pan. » Fit-elle soudainement en faisant mine de lui tirer une balle dans la tête.
Puis, machinalement, comme si de rien n’était, elle reprit sa fourchette et piqua d’autres morceaux de carotte avec. Avec un léger air hautain, il fallait l’avouer, elle reprit.
« T'es mort. Tu aurais pu, en tous cas. Tes parents ne t’ont jamais appris qu’il ne faut pas parler aux inconnus ? Spécialement les étranges messieurs qui se frottent l’entrejambe en t’offrant des bonbons pour t’attirer dans leur camionnette. Mais ça vaut aussi pour les autres, il existe des messieurs déguisés. »
Comment ça, elle parlait trop ? On a dit que Lee n’était pas sociable pour un sou, mais ça voulait pas dire qu’elle n’était pas sarcastique, bien au contraire. En tous cas, ce qui était sûr, c’est qu’on ne savait jamais ce qui pouvait arriver en faisant face à l’inconnu. Et tout ce qu’on ne connaît pas est potentiellement dangereux. C’est ce qui s’appelle l’instinct de survie mais, apparemment, ce type en était totalement dénué, sûrement à cause de la situation de confort et de sécurité dans laquelle il avait toujours vécu. Oui, c’était sûrement ça.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


Selfish as well ~

©️ Cendre
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Artéfactien insoumis

Personnalité de l'avatar : Blake Steven
Messages : 47
Atlantes : 82
Age : 17

MessageSujet: Re: [Libre]Il n'est de bon repas sans bonne compagnie. Ven 11 Aoû - 0:48

Cantine.



Je cligne plusieurs fois les yeux alors que la jeune femme me pointe un pistolet imaginaire sur la tête et fait semblant de faire feu. Est-ce que c'est ce qu'on appelle être face à sa propre mort? Elle est ma mort? Stylé! J'viens de rencontrer ma mort! 
C'est une expérience à noter quelque part ça. Si un jour on retrouve mon carnet, les journalistes du futur pourront faire un énorme article sur cette découverte!
Cette expérience incroyable que je suis entrain de vivre! Dans un élan de théâtralité, je me balance en arrière, comme si je venais de recevoir la balle en plein dans la tête. Dans tout le dramatisme qui m'entoure, je vois les gens se tourner vers nous après avoir lâché mon cri de mort, qui est le suivant "BWARG".


Aaaah... J'ai toujours rêvé de jouer ma propre mort. Voir les visages des gens inquiet autour. "Oh non! Réveille toi!" "Yann ne meurt pas!" "Il était si beau..." (Quoi? J'ai pas le droit de fantasmer un peu?). Je vois le visage de Louise qui... est juste entrain de se marrer. Ah. Même dans mes rêves elle se fout de ma gueule. Gé-nial! J'écoute tranquillement la jeune femme à capuche me faire son petit speech sur la dangerosité de la vie, sur à quel point c'est indispensable d'être sur ses gardes. Et à un moment je crois que j'ai décroché parce que mes brocolis puait vraiment mais alors... Vraiment. 
Je continue de me balancer un peu sur ma chaise tout en attendant un peu qu'elle finisse ses explications. Je lui souris. 


"Ma mère ne m'aime pas alors elle à dû m'expliquer l'inverse! Mais pour le moment, j'ai jamais été en réel danger même en ayant cette attitude alors autant la garder. Je m'amuse bien moi!" Je me balance de plus en plus parce que j'ai un peu l'impression de voler. "Au fait, tu ne m'as toujours pas dit to-YARG" 




Sur votre gauche vous pouvez apercevoir le self, là où tout les élèves viennent se ravitailler, voler de la nourriture et respirer avec joie les odeurs délicieuses (ou atroces) qui proviennent de ces merveilleux aliments.
Et sur votre droit, Yann. Qui vient de se péter la gueule magistralement. La chaise est toujours dans la même position mais pas au même endroit. Je suis toujours un peu assis mais mes jambes sont complètement écartés et je regarde le plafond en appréciant le silence qu'a provoqué ma chute. J'ai un peu mal à la tête. J'espère que je ne fais pas une hémorragie. Si on part du principe que j'ai commencé à me balancer sur la chaise après avoir reçu une balle imaginaire en pleine tête, HoodieGirl m'aura vraiment tué. 
J'ai vraiment rencontré ma mort. Je le répète mais c'est génial.
Alors, je veux bien croire que se balancer sur une chaise c'est dangereux parfois mais c'est la première fois que je tombe. Je baisse le regard et je m'aperçois qu'un bout de pain était collé sur l'un des pieds de la chaise. Maudit sois-tu aliment français. 




Je me relève doucement, remet la chaise en place comme si de rien était. j'époussette comme une princesse la chaise et je me rassois sobrement dessus. Je me racle la gorge et fait un sourire d'abruti parce que la chute m'a fait perdre mes neurones restant. 


"Du coup, c'est quoi ton nom?" 


S'adapter à toutes situations en 1 leçon. Par Yann Dwight auteur inspiré de son siècle.

© Cendre





Hi Dumber's here





When stupidity knows no limit.
©️ Cendre



Dernière édition par Yann Dwight le Lun 14 Aoû - 22:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Artéfactien désintéressé

Personnalité de l'avatar : Alina d'Odessa
Messages : 110
Atlantes : 311
Age : 16

MessageSujet: Re: [Libre]Il n'est de bon repas sans bonne compagnie. Sam 12 Aoû - 20:38















 « Il n'est de bon repas sans bonne compagnie »
Inconscience : avantage ou inconvénient ? ~




Le garçon lui sourit, vraisemblablement même pas dérangé par le discours que Lee venait de lui faire, mais lui c’était contenté de lui répliquer que de toute façon, sa mère ne l’aimait pas -elle était désolée pour lui ou pas- et qu’il était très bien comme ça. Pourtant, elle en connaissait beaucoup qui se seraient enfuis en courant après ça, avec la pensée que cette fille était vraiment trop étrange et flippante pour eux. Et ils auraient sûrement eu raison. Mais pas lui. Non, Yann semblait dénué de tout ça, de tous préjugés, préavis ou peurs de l’inconnu. Honnêtement, la jeune fille avait du mal à déterminer si c’était une bonne chose ou non. Oh, sûrement qu’il y avait des bons comme des mauvais côtés à être un abruti et… Ce qui venait de se passer était l’un des mauvais côtés, sûrement, du moins pour le concerné. Pour les autres, c’était plutôt drôle. D’ailleurs, la chute provoqua quelques rires étouffés autour d’eux et même la rouquine sentit les coins de ses lèvres s’étirer un instant. Mais ça ne dura qu’une fraction de secondes. Elle regarda plutôt indifféremment le brun se relever, épousseter sa chaise et se rassoir comme si de rien n’était, ignorant les quelques moqueries qui auraient pu s’élever. Là, c’était un bon côté.

« Du coup, c’est quoi ton nom ? »
L’ukrainienne hésita un instant, il est vrai. Elle était certaine qu’il pourrait gaffer rien qu’avec ça, au vu de son niveau de compétences. Mais soit. De toute façon, quelque chose lui disait qu’il ne la lâcherait pas avant qu’elle ne lui ait dit. Ou qu’il ne la lâcherait pas tout court d’ailleurs. Elle le jaugea encore un instant de son regard anis, puis finit par baisser celui-ci à nouveau sur son assiette.
« Lee. » Annonça-t-elle simplement, sans plus de cérémonie. Elle enfourna une autre fourchette de son plat dans sa bouche, elle sans se plaindre. Car en croire les grimaces que Yann avait fait plus tôt, le menu ne l’enchantait pas. L’aigue-marine, elle, ça faisait longtemps qu’elle avait arrêté de faire la difficile sur les repas. Mais n’ayant rien à dire de plus, elle continua à manger sans vraiment faire attention à l’espèce d’hurluberlu qui lui faisait face. En fait, elle avait déjà terminé son assiette. Lee avait toujours mangé vite. Mais cherchant sa petite cuillère pour attaquer son dessert, elle se rendit compte qu'elle l'avait oubliée. Faisant une légère moue qui dédramatisait la situation, elle en fit simplement apparaître une dans sa main avant de se remettre à manger.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


Selfish as well ~

©️ Cendre
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Artéfactien insoumis

Personnalité de l'avatar : Blake Steven
Messages : 47
Atlantes : 82
Age : 17

MessageSujet: Re: [Libre]Il n'est de bon repas sans bonne compagnie. Lun 14 Aoû - 22:30

Cantine.



Lorsque j'entends le prénom de la demoiselle en face de moi, je me pince les lèvres pour éviter de sortir une blague. Je dois avoir l'air d'un hareng avec la tronche que je tire mais ce n'est pas grave. Car j'arrive à me retenir de péter l'atmosphère. 
Pour une fois que j'arrive à me retenir. Je décide de quand même manger mon plat parce que si c'est froid, ce sera encore plus immonde et je vais vomir partout donc autant manger maintenant. J'enfourne une à une les fourchettes remplies de brocolis immangeable dans ma bouche. J'ai envie de pleurer, c'est ignoble.
Aled. Que quelqu'un me sorte de cet enfer vert. Enfin si on peut appeler ça vert. J’appellerais plus ça du marron dégueulasse mais aux dernières nouvelles, ce truc est censé être vert. Enfin la dernière fois que j'en ai vu en tout cas. 
Avec cette bouillie peut être que je peux faire quelque chose d'intéressant. Essayons de faire un château de brocolis marron pour voir.


Je m'affère donc à faire une sculpture dégueulasse. Maniant mon couteau et ma fourchette comme un enfant de trois, j'essaye d'attraper la soupe trop odorante que sont les brocolis. 
J'essaye de construire les tours mais elles ressemblent plus à une bouse de vache qui a mangé trop de bambou. Alors je continue désespérément de faire le château de la belle au bois dormant et après quelques secondes de construction intensive, j'admire le résultat.
Et là c'est le drame. Je fais tomber mon couteau sous le choc. Mon château ressemble à un phallus. J'aplatis sans une seconde de plus ce truc immonde qui s'est crée sans que je ne le souhaite.
Cela vaudrait il dire que je refoule mon homosexualité? Je réfléchis. Non je ne crois pas, c'est juste les brocolis qui sont homosexuels. Tss faut le dire brocolis, moi je juge pas, je vous mange quand même. Faut pas vous cacher comme ça. 


Pendant que je suis en pleine réflexion sur la potentielle homosexualité des brocolis, je vois que Lee vient de s'attaquer à son dessert. Fameux dessert qui même quand ils sont immondes, on les aime quand même.
Mais elle n'a pas de cuillère. Alors comme un preux chevalier que je suis, je m'apprête à lui tendre la mienne parce que je peux manger mes deux éclaires au café avec les doigts. Mais elle matérialise une cuillère devant mes yeux.
Mon regard et je fais un sourire d'imbécile en voyant sa magie. 


"Wooooow Lee ton pouvoir est trop cool! Tu peux matérialiser n'importe quoi? Tu peux matérialiser un gâteau? Genre un énorme gâteau de mariage? Avec du glaçage, des petits bijoux en sucre, des crocodiles et des fruits rouges? Tu peux? Tu peux? Tu peux?" 


Je suis entrain de m'exciter pour rien devant la magie de la jeune fille. Et vous savez pourquoi je peux faire ça? Parce que je suis un idiot qui s'extasie de tout.
Surtout devant l'idée d'un gâteau de mariage.
C'est décidé.
Je me marierai juste pour le gâteau.  

© Cendre





Hi Dumber's here





When stupidity knows no limit.
©️ Cendre

Revenir en haut Aller en bas


avatar

Artéfactien désintéressé

Personnalité de l'avatar : Alina d'Odessa
Messages : 110
Atlantes : 311
Age : 16

MessageSujet: Re: [Libre]Il n'est de bon repas sans bonne compagnie. Mar 15 Aoû - 16:52

















 « Il n'est de bon repas sans bonne compagnie »
Calm down ~




C’est lorsque Yann commença à s’exciter que Lee releva légèrement la tête pour toiser le garçon de son regard anis, un sourcil relevé. Il déblatéra un tel flot de mots, et de questions surtout, que ça en donna presque le tournis à la jeune fille. Finalement, alors qu’il lui donna l’impression de répéter sa dernière question jusqu’à ce qu’elle réponde par l’affirmative, elle lâcha ses couverts et leva les mains devant elle en signe d’interruption.
« Wow, wow, wow, tu te calmes, d’abord… »
Lorsqu’il cessa de s’exciter, ou du moins se calma un peu, elle reprit sa cuillère pour découper une part dans son dessert.
« Et non, je peux pas matérialiser de matière organique, seulement des objets. Donc oublie le gâteau de mariage. »
Un gâteau de mariage, en plus. Non mais sérieusement, c’était la seule chose à laquelle il avait pensé ? … Bon, d’accord, l’idée pouvait être très alléchante, surtout pour la gourmandise de la demoiselle mais en même temps… Ce n’était pas la seule image qui lui venait en tête à ce moment-là, en fait. Non. Ce qui lui venait également en tête, c’était le garçon qui se tenait justement devant elle, Yann, en costard, une rose blanche dans la poche de sa veste, un sourire béat sur le visage, c’était… Hilarant. Franchement, elle avait du mal à l’imaginer se marier un jour, rien que le fait qu’une femme accepte de l’épouser. Quoique… Peut-être que ce ne serait pas une femme, justement. Mais alors… D’autres images défilaient dans sa tête et, franchement, c’était pas toujours joli à voir, mais toujours très drôle. Elle eût du mal à se retenir de rire. Enfin, si ce mec devait se marier un jour, elle voulait être là, rien que pour se foutre de sa gueule.

Ceci dit, elle essaya de camoufler tout ça derrière son visage neutre habituel et continua de manger son dessert, jusqu’à ce qu’elle pense à quelque chose et qu’elle pointe le jeune homme de sa petite cuillère d’un air accusateur en le transperçant du regard.
« Tiens, tu as vu mon pouvoir donc montre-moi le tien, c’est donnant-donnant. »
Reprenant son dessert, qu’elle avait presque terminé d’ailleurs ce qui impliquait qu’elle n’allait pas tarder à quitter les lieux, elle attendit patiemment.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


Selfish as well ~

©️ Cendre
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Artéfactien insoumis

Personnalité de l'avatar : Blake Steven
Messages : 47
Atlantes : 82
Age : 17

MessageSujet: Re: [Libre]Il n'est de bon repas sans bonne compagnie. Mer 16 Aoû - 22:41

Cantine.



 Je regarde Lee avec des yeux de gamins avant qu'elle ne me mette un gros stop. Alors elle ne peut pas créer de gâteau de mariage... Elle ne s'en pas compte mais cette nouvelle m'attriste énormément parce qu'après avoir mangé cette bouillie infâme je pensais enfin avoir réparation mais ce sera pour plus tard.
D'ailleurs, je devrais peut-être faire une gâteau moi-même. Mais la dernière fois que j'ai essayé j'ai allumé le batteur sans couvercle et tout a giclé partout. J'ai prit 3 heures à tout nettoyer parce que le cuisinier m'a chopé. Et le pire dans toute cette histoire c'est que ma pâte était trop salé. J'ai même pas pu manger ce qu'il y avait dans le batteur. C'était l'un des moments les plus tristes de ma vie.
J'en envie de pleurer rien que d'y penser. Si je vous jure! Regardez mes yeux! Regardez les! Ils suintent la tristesse! 
Vous êtes tellement insensible à la douleur d'un pauvre jeune homme! J'en pleure encore plus.


Mais eh! Yann toujours dans l'affaire parce que mon génie, mon intelligence suprême et tout les synonymes de génie ont fait parler Lee. J'ai pas eu l'impression qu'elle soit très bavarde mais j'imagine que face à un moulin à parole, seul les élus peuvent se taire jusqu'à la fin des temps.
Et quand il s'agit de parler sans s'arrêter, je suis le pro pour ça. Personne ne peut résister à mon débit de parole! L'élu! Le grand manitou du social! Yann pour servir! 
Je suis ouvert 24/24h, je peux même me déplacer à domicile et je peux prendre en charge chat et chien au cas où. On ne sait jamais, je peux peut-être faire parler les animaux.
Oh mon dieu. Il faut que je trouve un sort pour faire parler les animaux et pouvoir leur faire dire un truc du genre: "Je suis Dogator. Charah Croquette est-elle là?" 
Et là je crois que je viens de pouffer à ma propre blague. Ca fait me fait penser qu'un philosophe est mort en riant à sa propre blague. 
Je savais bien que j'étais un élu. Un homme doué d'intelligence. Haha. 


Soudain Lee me demande de lui montrer son pouvoir pour faire donnant-donnant. En vrai, même si je n'avais pas vu son pouvoir, je lui aurais fais une démonstration. Parce que à la limite on est sur un campus magique alors si on peut pas un peu se la péter avec son pouvoir. 
Je lui fais un "O" avec les doigts et je finis ma bouchée d'éclaire au café. 


"C'est un contrôle du son. Attends deux secondes." 


Je me concentre et je fais la création d'une bulle de silence autour de la jeune fille. Normalement, si je ne me suis pas foiré, ce que je fais souvent même si vous avez du mal à y croire. Même si ce pouvoir est encore assez faible parce que je suis loin d'être assidu en cours, j'arrive quand même à bien le maîtriser. Mais je suis à peine capable de créer des effets sonores. 
C'est la loose. Je voulais tellement créer des hurlements dans les oreilles d'Artur pendant qu'il dort, ce serait tellement drôle. Va falloir que je m'entraîne plus pour pouvoir une nouvelle fois fuir ma chambre pendant plusieurs jours.
Ok c'est ultra risqué mais qu'est-ce que ça doit être drôle. J'arrive plus à attendre de pouvoir créer des sons! 
Je désactive mon pouvoir après quelques secondes de silence complet pour Lee. 


"Même si je ne peux que créer des bulles de silence autour d'une seule personne, plus tard ce sera encore plus grand! Surtout quand je serais enfin capable de créer des sons avec rien! Yuuuh, ça va être génial à ce moment là!" Je dis en ricanant. 


J'enfourne mon deuxième éclaire au café dans la bouche comme un gros porc et je regarde mon portable. Je suis surpris par l'heure qu'il est et mes yeux s'écarquille. J'ai un rendez vous avec une amie dans moins de deux minutes et c'est à dix minutes à pied. 
Je me lève en sursaut et je commence à parler. 


"Févolé ve-" J'avale et je crispe de douleur parce que j'ai avalé trop vite et un trop gros bout. "Désolé! Je dois y aller, je vais me faire tuer si je suis en retard de 2 secondes. Bon dessert et à le revoyure Likéa!" Je me stoppe net. "Désolé, je la retiens depuis trop longtemps celle là."


Puis je m'enfuis en courant. Qui sait si la blague lui aura plu et si elle ne va matérialiser une grenade pour me pulvériser. 
Je fuis la cantine comme un héros (erm).

© Cendre


HRP: Désolée d'avoir coupé sans te demander, si tu voulais rajouter un truc, je change la rep ><





Hi Dumber's here





When stupidity knows no limit.
©️ Cendre

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Libre]Il n'est de bon repas sans bonne compagnie.

Revenir en haut Aller en bas

[Libre]Il n'est de bon repas sans bonne compagnie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» (F/LIBRE) AURORA MOHN ≈ que serais-je sans toi ?
» [LIBRE] Un soupir, un souvenir, je suis sans aucun avenir... Dois-je revenir ?
» L'Attaque du Wookie !!!! [Libre]
» Sans amour, sans ami(e)s et maintenant sans boulot...[LIBRE]
» Soirée costumé, et sans doute mouvementée~ [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Campus :: Caféteria-