Pensez à faire des personnages masculins. On les aime aussi ! ♥
C'est bientôt la rentrée! Tenez vous prêt!

Partagez| .

[Esther Eriksen/Artur Oskar Lindberg] Nuit de folie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Conseil des élèves

Personnalité de l'avatar : Reece King
Messages : 17
Atlantes : 42
Age : 20

MessageSujet: [Esther Eriksen/Artur Oskar Lindberg] Nuit de folie. Ven 28 Juil - 17:48

Nuit de folie.
A
u delà du gymnase il était possible de rejoindre l'orée du sous bois. Pour des mesures de sécurité, il avait été décidé qu'un des compteurs du Campus y soit caché, évitant alors à quelques élèves aux idées frôlant le "génie" d'aller bricoler ce dernier. Une des requête du jour venait du directeur lui-même, signalant qu'un des compteurs avait été rafistolé. Esther ne répondant pas à l'appel ce jour là, la mission avait été donné à Artur, Vice-Président du conseil des élèves. Après avoir été convoqué dans le bureau du directeur pour se voir remettre la clef permettant l'accès et quelques conseils passagers, le métisse s'était d'abord rendu à nouveau dans le bureau du conseil des élèves afin de terminer la paperasse en compagnie de l'ASA. Cela faisait à présent parti de son quotidien, se rendre chaque soir pour s'occuper de toutes les responsabilités qui ne semblaient pas toucher la moitié des membres du conseil. 

Artur dressa ses prunelles sur l'horloge, il avait clairement passé trop de temps dans les papiers puisqu'il ne lui restait qu'un quart d'heure pour monter jusqu'au compteur, qui se scellait grace à un sceau magique, empêchant quiconque d'entrer même avec la clef. Le garçon s'extirpa alors rapidement de la pièce, adoptant une démarche pressée afin de rejoindre le sous-bois. En moins de dix minutes, le vice-président pénétra le lieu, découvrant alors le compteur en sale état, expliquant ainsi la demande personnelle du directeur.

Un soupir agacé s'extirpa des lèvres du garçon, parfois, la présence d'Esther pour s'occuper de ce genre de responsabilité lui aurait été bénéfique. Lui qui avait déjà assez de chose à faire comme ça, il n'était pas rendu. Il sortit un stylo de sa poche ainsi qu'une feuille pliée, afin de décrire l'état des lieux. Néanmoins, il dressa subitement la tête, sentant une source de chaleur proche. Artur pouvait ressentir la présence d'autrui de cette façon. 

"Qui est-là ?"

Un coup de vent entraina soudainement la porte en arrière puis la rabattit avec violence contre le mur, scellant alors cette dernière dès que les 19 heures sonnèrent au loin.

 

© Cendre
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Conseil des élèves

Personnalité de l'avatar : Carly Rae Jepsen
Messages : 78
Atlantes : 169
Age : 18

MessageSujet: Re: [Esther Eriksen/Artur Oskar Lindberg] Nuit de folie. Dim 30 Juil - 3:20

Nuit de folie.



Ce qui est beau et trépidant dans ce monde c'est que les découvertes se renouvelles sans arrêt. Je dois dire que je me sens extrêmement chanceuse d'être dotée de pouvoir pour pouvoir enfin découvrir des choses plus intéressantes que ce qu'il y a dans le monde humain. 
Je veux dire par là qu'à part la survie dans des terres apprivoisées par l'homme d'une quelque façon est la chose la plus intéressante qu'il y ai à faire là-bas avec les sports extrêmes. De plus le campus est un endroit parfait pour se familiariser avec tout ce monde avant d'y partir à l'aventure. Bien qu'il me plairait de partir à l'instant même, il m'est impossible de le faire alors je ne préfère pas gâcher mon temps. Alors autant au moins élucider les mystères qui rodent dans le campus, juste pour satisfaire ma curiosité.


Ce que je cherche aujourd'hui est un livre sur les dragons, il est dit qu'il regorge d'informations toutes plus croustillantes sur le peu de ces animaux observés à ce jour. Un livre tellement complet qu'il aurait été perdu. Pour des raisons obscurs, quelqu'un ne voulait pas que ces informations soient dévoilées et l'aurait volé pour que personne ne puisse lire les pages de ce bouquin.
Un peu tiré par les cheveux si je devais donner mon avis mais le fait est que cette histoire est bien plus fondées que je n'aurais pu le croire au début. En effet, en entendant cette rumeur de la bouche de premières années, je suis passée outre mais plus je l'entendais et plus cela  piquait ma curiosité. Alors j'ai fais mes petites recherches à la bibliothèque et bon nombre de livre mentionne cette encyclopédie perdue. Dans l'océan Atlantique. Ce n'est que très mince mais un autre indice m'a mis sur ma piste actuelle. 
Cet indice est le suivant: le livre, ensorcelé, recherche toujours à regagner les Terres magiques. Je l'ai lu dans un livre asse fiable mais les sources ne sont pas confirmées. Cependant, c'est la seule chose qui m'a donné au moins de quoi prouver le fait qu'il pourrait se trouver sur le campus.


Pourquoi je cherche ce livre? Car retrouver un livre perdu depuis longtemps, d'autant plus que quelqu'un l'a délibérément fait disparaître, est une découverte et victoire que je ne peux pas perdre. Et puis l'histoires des créatures magiques, dont les dragons, est plus fascinante que l'on ne peut le croire. Même si dans mon cas, j'essayerais juste de me mesurer à cette créature. Juste pour voir à quel point mes capacités peuvent aller. 
Dans cette quête, j'ai d'abord cherché près des cottes, des cavernes sous marines et grottes mais je n'ai pu rien trouver. Et pourtant, ce n'est pas comme si j'y avais été de mains mortes dans mes analyses des lieux. Mais rien. Rien de rien.
J'ai alors pensé que le livre serait peut-être caché dans des endroits protégés par de la magie. Quoi de mieux pour garder un objet que l'on ne veut pas voir que dans un endroit impossible d'accès à cause d'un sceau. Bien que la personne qui voulait faire disparaître ce livre n'est pas très maligne. Le détruire aurait été plus simple. Peut-être qu'il ne le pouvait pas. Enfin, après tout, ce n'est pas ce qui m'intéresse.


J'ai alors pensé au petit entrepôt dans le sous bois du parc d'Atlantis, pas très loin de la zone sportive du campus. Là-bas, et j'y ai déjà été, il n'y a qu'un compteur électrique assez indispensable au campus. La porte de l'entrepôt est protégée par un sceau magique, qui ne peut être ouvert la journée que par une clé et qui se bloque automatiquement à 19h pour éviter toute intrusion même officielle. 
Si ce n'est pas un endroit parfait pour cacher quelque chose d'inavouable, je ne sais pas vraiment de quoi est fait le cerveau de cette personne qui ne veut que personne ne trouve ce bouquin.
Je sors mon trousseau de clés sur lequel toutes les clés confiées au CE se trouvent. Ce n'est pas le trousseau officiel. Evidemment, j'en ai fait une copie. Mais la clé qui ouvre cette porte, je l'avais emprunté quelques temps avant de pouvoir réussir à en faire une copie parfaite. Ce n'est pas moi qui l'est faites par une boutique un peu bizarre dans Atlantis tenu par un mage qui copie les objets qu'il voit. Je contrôle le sang et pas la modélisation d'objet. Surtout que celui-ci est magique. 


Il est à peu près 18h30, j'ai le temps de fouiller un peu avant la fermeture des portes et h'y retournerais demain. Pendant mes heures de CE. Quelques minutes après cette décision, je suis dans la petite salle. Je fais très attention à l'heure tout en commençant mes fouilles. La pièce est plutôt grande mais est petite à la fois. 
Cependant, malgré mes recherches affinées, je ne trouve rien pour le moment et 19h va bientôt sonner. Il est temps que j'y aille si je ne veux pas être enfermée. 
Cependant, je perçois des bruits de pas qui viennent directement vers la porte. Quelqu'un essaye de s'y introduire? Impossible. Même moi je n'y suis pas arrivée sans cette foutue clé. Mais à ma surprise la porte s'ouvre et laisse place à...


"Oh génial..." Pense Esther alors qu'elle reconnaît la silhouette avec lassitude.


Artur est maintenant dans cette pièce. Il ne pouvait pas mieux tomber pour m'interrompre dans ma chasse et casser tout le plaisir que j'avais. Il sent soudain ma présence. En même temps, je ne peux pas vraiment me cacher de lui dans cette pièce. 


"Toujours là pour casser tout le plai-" Mes yeux se reportent soudain sur la porte qui se referme. "La porte!" 


Je m'avance rapidement vers cette dernière mais elle se ferme violemment et les 7 coups de cloche pour indiquer qu'il est maintenant 19h viennent de retentir. Le sceau sur la porte s'active et elle se verrouille complètement. Elle ne s'ouvrira que le lendemain à 7h du matin. 


"Bravo Artur, maintenant on est bloqué." Je l'applaudis sarcastiquement et je m'apprête à soupirer avant de remarquer.


"Mais j'ai toute la nuit pour inspecter cet endroit de fond en comble! Quelle chance!" Je me lance à moi-même.


Ignorant complètement Artur car je sais déjà qu'il ne va pas vraiment me laisser tranquille si je fais comme s'il existait, je reprends mes recherches. Cette nuit va être parfaite pour mes recherches, je vais pouvoir fouiller et me poser pour réfléchir.

© Cendre



I'm a lone wolf. Come here and I'll bite you to death.
© Cendre
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Conseil des élèves

Personnalité de l'avatar : Reece King
Messages : 17
Atlantes : 42
Age : 20

MessageSujet: Re: [Esther Eriksen/Artur Oskar Lindberg] Nuit de folie. Mer 9 Aoû - 19:29

Nuit de folie.
A
rtur roula des yeux, crispant sa mâchoire. Esther devait avoir un don exceptionnel pour l'agacer de la sorte, même rien que de la voir respirait était trop pour lui. De toutes les personnes sur qui il tombait, c'était elle. De l'acharnement pour rendre cette journée encore pire que ce qu'elle n'était déjà ? Sûrement un coup du Destin. Comme s'il ne suffisait pas de déjà la croiser, la porte venait juste de se refermer suite à un gros coup de vent et le sceau scellé puisque les dix neuf heures venaient tout juste de sonner depuis le clocher de la ville. Et voilà que cette dernière venait l'accuser et porter toute la faute sur lui. Le métisse retient un souffle agacé à l'adresse d'Esther et conserva son calme pratiquement olympien. Ignorant d'abord les paroles de la jeune fille, il fouilla dans ses poches pour récupérer son téléphone. Aucune barre de réseau. Quelle plaie.

Il remit son téléphone dans sa poche, il n'y avait pas besoin de se débattre ou de tenter de s'enfuir d'ici : la seule ouverture était la porte et il aurait fallu à l'un des deux d'être un antagoniste aux pouvoirs aussi maléfique que destructeur pour tenter de faire vaciller la porte. Le directeur faisait parfois des bons investissements, au moins. Néanmoins, cela ne résolvait en aucun cas la situation. Quoi qu'elle pouvait en dire, Esther ne passerait pas la nuit entière à fouiller cette mini réserve et le garçon ignorait totalement ce qu'elle venait fouiller ici. Cela le dépassait totalement. Le garçon replia ses papiers sur lesquels il avait griffonné quelques minutes plus tôt et les rangea dans sa poche. 

Il fit un tour sur lui même, observant brièvement ce qui l'entourait. Heureusement un lampe au plafond ne semblait être endommagée et allait les éclairer toute la nuit durant. Quoi que, il ne serait même plus étonnant que celle-ci ne grille, comme par hasard. Comme la liste du jour n'était décidément pas assez longue. Artur n'avait strictement rien à faire et les affaires d'Esther ne l'intéressait guère. Douze heures, en admettant qu'il parviendrait à s'endormir au moins cinq heures, cela lui ferait toujours sept heures à devoir s'occuper. Il se laissa glisser contre un mur, et une fois ses fesses posées au sol, il se mit à observer silencieusement Esther, affairée à ses recherches. Comment une personne passant son temps à s'adonner à des occupations futiles pouvait être présidente ? Le vice-président souleva un de ses sourcils.

"Qu'est-ce que tu viens faire ici, seules les entrées officielles sont autorisées, commença-t-il calmement, sûrement pour venir vérifier le compteur, comme tu en étais chargée."

Artur ne cherchait jamais vraiment à provoquer la jeune fille, il aimait juste mettre les pendules à l'heure. Sachant que celles de la demoiselle devaient bien être déréglées. Mais étrangement, chacune de leur conversation tournait en provocation inutile et puérile. Une sorte d'alchimie inversée, comme si les deux se repoussaient aussi naturellement que normalement.Pourtant, il ne la détestait néanmoins pas. Le garçon avait tenté d'outre passer toutes les tares qu'il trouvait à la demoiselle, fatigué de ces "querelles" et "piques" ennuyantes. Et malheureusement, il avait tenu cinq misérables minutes. Cette nuit promettait.

 

© Cendre
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Conseil des élèves

Personnalité de l'avatar : Carly Rae Jepsen
Messages : 78
Atlantes : 169
Age : 18

MessageSujet: Re: [Esther Eriksen/Artur Oskar Lindberg] Nuit de folie. Dim 13 Aoû - 0:44

Nuit de folie.



Pendant que je suis encore au calme, j'inspecte minutieusement l'endroit. Une boîte d'outils sur l'étagère, je la prends, l'ouvre et fouille à l'intérieur en sortant les outils. Je vérifie qu'il n'y ai pas un double fond avant de ranger tout ce qui était à l'intérieur avant de la reposer à son endrot initial. Je continue mon inspection tout en prenant garde à ne pas prêter attention à la nuisance du conseil dénommé Artur qui se trouve dans la même pièce que moi. 
A vrai dire, Artur n'est pas un mauvais mais qu'est-ce qu'il peut être casse pied quand il s'y met. Je pense qu'il est bien le seul à m'exaspérer autant de toutes les personnes que j'ai pu rencontrer jusqu'ici. 
Toujours à me reprendre sur ce que je fais, toujours à me faire des remarques sarcastiques. On dirait presque qu'il ne fait que pour me faire ce genre de commentaires. Mais on va dire qu'à force, ça me passe au dessus. 


Ce n'est pas que je n'aime pas Artur, surtout qu'avec nos disputes puériles sur celui qui arrivera à faire taire l'autre n'en finissent pas. Car aucun de nous deux ne veut perdre. Et cela ne cesse donc jamais. Mais en soi, ce n'est pas si dérangeant que ça, c'est même plus drôle qu'autre chose mais il arrive quand même à m'exaspérer. Et il faut sérieusement s'y mettre.
Je ne le déteste pas mais des fois je le pousserais bien du haut d'une falaise. Juste pour me défouler. Depuis que je suis au Conseil des élèves, il est bien la seule personne à qui je parle plus de 5 minutes avec Shen. Anneliese me déteste (c'est pas comme si je lui prêtais grande attention non plus), Clément est aux abonnés absent (comme moi en fait) et Eden a peur de moi. Autant Shen, j'arrive à la supporter car je suis plus son entraîneuse qu'autre chose mais cette relation de rivalité avec Artur c'est autre chose. 
Comment je pourrais dire ça. Ah. Il est chiant. Voilà il est chiant mais il m'amuse alors j'évite de le pousser du haut d'une falaise. Alors je préfère l'ignorer, comme nous sommes vouer à passer 12h ici, je ne vais pas lancer les hostilités. Et puis j'ai d'autres choses à faire.


Je continue mes recherches, ouvrant des vieux livres poussiéreux qui traînent pour en vérifier le contenu. Ce n'est que des trucs sur la mécanique et les réseaux d’électricité magiques. Pas super intéressant en soi. Mais si on y pense bien, si cette personne voulait garder le livre secret, peut-être l'a-t-elle enchanté pour garder soon contenu hors de portée. Je reprends les livres dans mes mains pour vérifier la présence d'un sceau magique mais avec cette lumière grésillante et plutôt faible, c'est du de voir. Je les repose un à un après avoir bien regardé. Je m'intéresse maintenant au dessous de meuble. Tout en me mettant accroupies, je tâte le dessous des étagères. Mais pour la plus grosse, mon bras n'arrive pas à atteindre le bout. Dans l'espoir de trouver ce que je cherche, je me mets sur le dos et je me glisse agilement par en dessous et commence à faire poser mes mains un peu partout sur le dessous.


"Qu'est-ce que tu viens faire ici, seules les entrées officielles sont autorisées? Sûrement pour venir vérifier le compteur, comme tu en étais chargée."



Un fin sourire s'affiche sur mon visage mêlant amusement et agacement. J'avais décidé de l'ignorer mais il semblerait qu'il soit plus puéril que moi. Tout en continuant mon instigation minutieuse, je lui réponds de manière neutre. 


"Artur, si tu es toujours amer sur le fait que je sois présidente, tu n'avais qu'à être meilleur que moi." Je fais une pause et sort de sous l'armoire. "Bien que les résultats montrent déjà l'issue de ce match." Je lui souris avec insolence. 


Je me dépoussière un peu car le sol n'est pas très bien entretenu par ici et je me dirige vers une autre boîte.


"Je suis ici par mes propres moyens et comme tu peux le voir, je cherche. C'est pas bien compliqué à comprendre." Je termine ma phrase tout en ouvrant la boîte pour en sortir les outils et chercher un faux fond.


© Cendre



I'm a lone wolf. Come here and I'll bite you to death.
© Cendre
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Conseil des élèves

Personnalité de l'avatar : Reece King
Messages : 17
Atlantes : 42
Age : 20

MessageSujet: Re: [Esther Eriksen/Artur Oskar Lindberg] Nuit de folie. Mer 16 Aoû - 1:43

Nuit de folie.
I
l était évident pour le jeune homme qu'Esther devait autant penser de mal de lui qu'il n'en pensait d'elle à l'instant même. C'était peut-être bien tout ce qu'il y avait de commun entre eux deux. Heureusement que cela s'arrêtait là. Artur avouait être le plus immature des deux sur ce coup : il n'avait rien à faire tandis que cette chère présidente semblait avoir de quoi occuper sa nuit. Quoi que, ce n'était pas pour lancer les hostilités de la sorte qu'il avait interpellé la jeune fille, simplement pour tromper son ennui. Que faisait-il de mal ? Elle n'avait qu'à pas lui répondre après tout. Le garçon regarda la jeune fille lui sourire avec insolence, c'était bien Esther pour lui parler de la sorte. Il haussa les épaules à sa pique, néanmoins amère à l'idée que cette dernière lui ai pris sa place de Président du jour au lendemain.

"Peut-être pensaient-ils pouvoir se la couler douce avec une nouvelle Présidente inefficace et absence. Je n'y vois rien de bien glorieux pour toi, lâcha avec un demi sourire sur ses lèvres."

Artur suivit du regard Esther,  restant aussi calme que silencieux pour quelques instants. Elle cherchait. Il n'était pas stupide, il l'avait bien remarqué. La question en réalité était "quoi". Il n'y avait rien de nouveau au fait que la Présidente cherchait toutes sortes de choses dans le campus ou même sur l'île. Voilà à quoi elle passait son temps libre, plutôt que de se dévouer à sa tâche de Présidente, dont l'absence en faisait les frais sur d'autres et principalement lui. Personne ne se souciait de savoir si le président était surmené à des tâches supplémentaires. Et ce n'était pas comme si le CE comptant six membres n'en avait que trois régulièrement actifs. Et personne ne pensait à dégager les membres inutiles. Le Conseil des Élèves n'était plus ce qu'il était.

"Que cherches-tu ?, soupira Artur faisant abstraction de l'attaque de la jeune fille."

Le jeune homme se leva, commençant à sentir les fourmis parcourir ses jambes. Il fit quelques pas avant d'aller s'aventurer dans tous les coins de la bâtisse. Peut-être, par pur miracle, une sortie secrète se trouverait-elle derrière une des armoires présente dans la pièce ? Artur n'était pas un bon aventurier, ses seules aventures se résumaient à lire des propositions de sorties nocturnes près des falaises au dessus de l'océan. Il hésitait entre traiter de stupide ceux qui proposaient ces idées ou s'ils étaient ingénieux quant aux stratégies pour se débarrasser des personnes qu'ils n'aimaient pas. Peut-être devait-il en prendre de la graine...


 

© Cendre
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Conseil des élèves

Personnalité de l'avatar : Carly Rae Jepsen
Messages : 78
Atlantes : 169
Age : 18

MessageSujet: Re: [Esther Eriksen/Artur Oskar Lindberg] Nuit de folie. Jeu 17 Aoû - 22:45

Nuit de folie.



 Je souris à la remarque d'Artur. Enfin plutôt, je souris car je viens de trouver un faux fond dans cette boite à outil et par conséquent sa remarque ne m'atteint pas vraiment. Alors que je retourne la boite pour libérer l'espace pour ouvrir le faux fond, un tournevis assez lourd me tombe sur pied. Je grogne pour manifester mon mécontentement et je le vire avec un petit coup de pied. 


"Nous n'avons juste pas la même vision du monde. L'ordre et la discipline sont trop ennuyant pour que j'en prenne compte, Artur." Je ris légèrement.


Il est vrai que je suis la première à briser toutes les règles et puis voir un campus complètement chaotique n'est pas une mauvaise image. Très franchement, si quelqu'un pouvait me prendre en embuscade seulement parce que je suis humaine de base ne serait pas déplaisant. Ce serait même plutôt excitant de tous les mettre à terre. 
Oui, ce serait vraiment une chose amusante que cette gue-guerre stupide amène enfin les tensions assez forte pour que je puisse leur montrer qu'ils ne sont qu'une bande d'abrutis qui ne savent pas juger leurs ennemis.
Un fin sourire narquois se trace sur mes lèvres. Les choses vont devenir vite amusante par ici. 


Alors que j'ouvre le faux fond, je tombe sur des magazines érotiques. Je soupire d'agacement et je remet le couvercle avec force car ces foutu magazines qui m'ont donné un faux espoir. Je range les outils et bourlingue la caisse à côté d'une armoire de ferraille. 
Après m'être débarrasser de cette boite, j'ouvre à nouveau tout les livres qui restent en inspectant bien s'il y a une trace de magie quelque part mais rien, absolument rien. Je pourrais mettre ce temps où je suis enfermée ici à profit des recherches dans les autres endroits du campus mais malheureusement, j'ai beau analyser la pièce de fond en comble, il ne semble y avoir aucune échappatoire. 


"Un livre. Je cherche un livre. Censé être perdu depuis des décennies." 




En lançant un nouveau regard sur la pièce, je me rends compte qu'elle n'est pas si grande car j'ai déjà tout fouillé. Ou alors à force de chercher, je vais de plus en plus vite. Je pense que c'est plutôt cela. Je soupire et je me laisse glisser contre le mur tout en fixant le mur. 
Visiblement, le livre n'est pas caché ici mais je tombe à court d'idées, j'ai déjà cherché les endroits les plus probable, bien que je n'ai pas encore fait les archives car je n'ai pas encore la clé.
J'irais peut être voir Louise à ce sujet. D'ailleurs, il faudrait que je lui demande de me donner toutes les informations qu'elle a rassemblé sur ce campus. Je ne vais pas m'embêter à aller la voir à chaque fois une fois qu'elle sera partie. Trop grosse perte de temps. Temps que je dois organiser.
Je tourne mon regard vers l'intrus indésirable de cette soirée. Je vais faire passer le temps. 




"Mais dis moi Ô grand EX-PRESIDENT, comment toi qui est si PAR-FAIT a pu te retrouver dans une situation pareille? Je veux dire, cela ne te ressemble tellement pas de faire ce genre d'erreur." Je place ma main devant ma bouche pour mimer la surprise. "Mais alors, Monsieur bien droit dans ses chaussures aurait des défauts?" Je lui lance un sourire narquois. "Impossible... Est-ce pour cela que tu as perdu ta place? Pas à la hauteur des attentes?" 




Je dois bien l'avouer, je cherche énormément mais à ce stade là, une petite joute verbale tromperait sans doute mon ennui déjà naissant.
J'ai besoin de bouger.

© Cendre



I'm a lone wolf. Come here and I'll bite you to death.
© Cendre
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Esther Eriksen/Artur Oskar Lindberg] Nuit de folie.

Revenir en haut Aller en bas

[Esther Eriksen/Artur Oskar Lindberg] Nuit de folie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une nuit de folie avec God' & cie !
» [Lac Simizu] Une nuit de folie ! (Pv : Shôna Freya]
» Nuit de folie entre copines! (Céleste Di Marzio)
» Nuit de folie ! (PV Léo D. Williams) [HOT !]
» C'est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous - Nuit Apocalyptique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Atlantis :: Parc :: Sous-bois-