Pensez à faire des personnages masculins. On les aime aussi ! ♥
C'est bientôt la rentrée! Tenez vous prêt!

Partagez| .

Teano Chevrier - Slow burn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Artéfactien insoumis

Personnalité de l'avatar : Benjamin Clementine
Messages : 22
Atlantes : 94
Age : 19

MessageSujet: Teano Chevrier - Slow burn Mer 2 Aoû - 1:24


Teano Chevrier
Slow burn

Pouvoir
Teano l’appelle le Dessin, même si ça ne correspond pas exactement aux capacités que lui offre son pouvoir. En tant que Maeolita, il a besoin d’un objet pour utiliser son pouvoir. Il s’agit d’un stylo plume. Il l’avait acheté pour sa rentrée en sixième, et puis il s’est mis à dessiner avec. Ce n’était pas idéal, ce n’était pas parfait, mais c’était un début. Ça a été une découverte pour lui. Aujourd’hui, il le garde la plupart du temps dans une poche intérieure de ses vêtements. Son pouvoir lui permet d’apporter des altérations à la matière, de « dessiner » dessus, même si cela ressemble plus à des entailles. Cela dépend notamment de la malléabilité de ce qu’il cherche à altérer. L’argile ne pose aucun problème, mais c’est beaucoup plus compliqué pour le métal, par exemple. L’utilisation trop poussée de ce pouvoir cause des répercussions sur sa peau. Il a des cicatrices sur les mains pour cette raison. En développant son pouvoir, il sera capable de plus de profondeur, mais surtout, il sera capable de faire de même sur d’autres « surfaces », moins évidentes, comme l’eau. Aujourd’hui, il est capable de tracer des ronds sur cette surface sans problème, il le fait fréquemment sans y réfléchir, mais ce n’est pas une modification permanente.

Son pouvoir est basé sur la précision. Ses tracés ressemblent à ceux d’une lame de scalpel, et faire des traits plus larges, plus imposants, est assez difficile pour lui. 
I.D. Carte
NOM: [Chevrier] PRÉNOM: [Teano] ÂGE: [18 ans] DATE ET LIEU DE NAISSANCE: [19 mars 1999, Paris] NATIONALITÉ: [Français] GROUPE: [Maeolita] RANG: [Artéfactien insoumis] ECOLE: [Rubis]  PERSONNALITE CHOISIE :
 [Benjamin Clementine] ORIENTATION SEXUELLE : [Hétérosexuel]

Caractère
Teano est lent. Il prend son temps, il ne se précipite pas, il respire, et il suit son petit bonhomme de chemin. Ça ne veut pas dire qu’il est simple d’esprit pour autant. Il réfléchit tout aussi bien que les autres, et à la même vitesse, simplement, il réagit plus tardivement. Inutile donc de dire qu’il n’a pas franchement d’excellents réflexes. Cela a pu être un problème, mais son calme à toute épreuve, ou presque, lui a surtout été utile. Un calme apparent, dissimulant le magma d’émotions sous la surface. Teano est passionné. Il ne fait jamais les choses à moitié, peut-être précisément à cause de sa lenteur. Il ne peut pas perdre de temps en agissant sans y croire. Quand il aime, il aime comme un fou. Et ça dure. Seulement, c’est pareil pour la colère. Ses sentiments, ses sensations ne se contentent pas de brûler et puis de disparaître. Elles restent, elles s’installent, elles laissent en lui une trace profonde. Teano observe, Teano contemple. Il aime regarder les gens, les détailler, et après, seulement, décider de s’il les approche ou non. Ses conversations sont toujours entrecoupées de longues pauses, parfois même au milieu d’une phrase.

Teano a aussi un côté enfantin dans sa façon d’agir, parfois. Il n’est pas quelqu’un de particulièrement rationnel, surtout dans son rapport avec les autres humains. Il ne lutte pas contre les attractions qu’il peut éprouver envers d’autres personnes, et dans le cas inverse, il ne s’en approche pas non plus. Il recherche fréquemment le contact, sans y réfléchir, avec les personnes qui l’intéressent. Ça peut être un effleurement de la main, une caresse dans le dos, n’importe quoi, il le fait sans y penser. Et toujours lentement. Teano est furieux. C’est un aspect de sa personnalité plus discret, celui qui s’exprime le moins, mais il est terriblement présent. Une colère sourde gronde en lui en permanence, tout particulièrement dû à son statut de Maeolita, dont il ne se soucie, au fond pas tellement. Non, le problème, ce sont les Maeior. Alors, certes, il n’a encore rien fait. Certes, les gens ne le prennent pas au sérieux et le trouvent un peu simplet. Mais la rage monte, et chaque injustice, chaque regard méprisant, chaque remarque est une goutte d’eau dans l’océan de sa fureur.

Quand Teano ferme les yeux, le monde, au moins le sien, se transforme. Il est un grand rêveur, peut-être, mais sa lenteur finira par aboutir, et il le sait. Il arrivera quelque part.

Histoire
Naître de parents qui s’aiment éperdument paraît être un bon début dans la vie, pour un enfant. Ce ne fut, cependant, pas le cas de Teano. Loin de là. Fils du français d’origine africaine Joseph Chevrier et de la tahitienne Moe, il fut propulsé dans le monde un soir d’hiver. Joseph et Moe s’aimaient d’un amour fou, passionnel et fusionnel. Ils n’avaient pas douté, lorsqu’ils eurent leur fils, et ne doutèrent pas lors de la naissance, près de dix ans plus tard, de leur fille, qu’ils pourraient partager cet amour avec eux, et qu’il n’en serait que plus beau.

Ils se trompaient. Teano grandit de façon solitaire. Son père était journaliste et sa mère travaillait à domicile comme traductrice. Installés dans un petit pavillon de banlieue avec jardin, ils avaient tendance à oublier leur fils. Un peu, beaucoup, énormément. Finalement, l’amour se morcelait très mal. L’enfant n’était pas malheureux. Il n’avait pas spécialement conscience de ce vide, ce creux. Il passait ses journées dehors, parfois un peu perdu, souvent assis sur une balançoire sans bouger. Et sans personne pour trouver ça étrange, ce gosse qui restait de plus en plus souvent immobile.

L’entrée à l’école ne changea pas grand-chose, pas plus que la naissance de sa petite sœur, un peu moins de dix ans après la sienne. Teano eut le plus grand mal à trouver de l’intérêt dans l’école, et dans la plupart des autres élèves. De temps en temps, une personne l’intéressait. La première de la classe, par exemple, qui parlait à toute vitesse, se perdait dans ses explications, et finissait ses phrases en bafouillant et en rougissant. Ou bien le féru d’astronomie, qui faisait parfois des exposés en cours sur le sujet. Malgré cela, il provoquait rarement l’effet inverse. Il agaçait, plutôt, avec sa façon de parler, pleine d’hésitation, ou simplement par sa lenteur.

Puis vint l’année de ses douze ans. Teano avait plus ou moins commencé à élever seul sa sœur, à jouer avec elle, se découvrant au passage un amour pour les enfants, qui le lui rendaient bien dans la plupart des cas. Rien ne laissait prévoir que les choses se passeraient différemment. Jusqu’à la disparition de son père. Pas une mort, pas une séparation, non, juste plus rien. Un départ un jour pour aller faire les courses, et jamais de retour, ni d’appel, ni de quoi que ce soit. Et contrairement à ce qu’on aurait pu penser, Moe ne changea pas de comportement. En revanche, elle reporta soudainement un amour très fort sur la sœur du jeune homme, comme s’il était trop tard pour lui, et qu’il avait perdu tout intérêt pour elle.

Cette même année, il découvrit l’escalade. En salle, tout d’abord. Ce sport, assez particulier, fut une révélation. Le seul qui l’intéressa dans l’année, d’ailleurs, et pour celles à venir également, mais aussi celui qui l’entraîna dans d’autres… directions. Parce que, là où il était, il n’y avait qu’un mur ridicule dont il eut vite fait le tour. Quelques mois plus tard seulement, il commença à pratiquer, seul, dans diverses zones désaffectées. Toujours lentement. Sa progression, vers le haut, lui prenait de longues minutes. Mais il arrivait toujours.

Progressivement, il se lia avec un groupe d’adolescents qui, comme lui, se trouvaient régulièrement là où ils ne devraient pas être. Des artistes, à ses yeux, des tagueurs et des graffeurs qu’il ne tarda pas à rejoindre. L’une d’entre eux, Émilie, fut sa première amante. Parce que des termes comme « petite amie », ou « amoureuse » paraissent tellement dérisoires par rapport à la relation qui les lia, ou simplement par rapport à la façon d’aimer de Teano. Deux ans étranges succédèrent à cette rencontre. Deux belles années, mais deux années assez peu saines, peut-être.

Teano commença à fumer, mais aussi à penser bien plus. À réfléchir. À se rendre compte de certaines choses, comme de l’injustice avec laquelle il était traité au collège, parce qu’il était moins rapide que d’autres. Émilie s’insurgeait toujours contre tout, et il s’aperçut, progressivement, qu’elle n’avait pas forcément tort. Teano se mit aussi à taguer avec eux, découvrant quelque chose de nouveau. Ce fut pendant ces séances, qui étaient supposées être très brèves et étaient généralement bien plus longues pour Teano, que son pouvoir commença à se manifester. Son stylo-plume, toujours placé dans la poche contre son cœur, permettait cette activation, même s’il n’en savait rien.

Le pouvoir se traduisait généralement par une minuscule incision dans l’une des paraboles de couleurs qu’il traçait. Au début, ces séances le laissaient complètement épuisé. Au fil du temps, cet état se fit de moins en moins sentir.

Puis vint la Lettre. Teano n’était pas spécialement du genre à chercher les problèmes, et surtout, il y avait ces traits dans ses dessins, qui étaient devenus sa marque de fabrique, et ces larges coupures apparues sur ses mains un jour où il en avait trop fait. De toute façon, quelque chose lui disait qu’il n’avait pas franchement le choix. Vint le moment d’en parler à Émilie, qui fut aussi celui de faire une découverte douloureuse : l’amour n’était pas éternel. Émilie lui annonça, sans aucun remords, qu’elle n’avait aucune intention de se lancer dans une relation à distance, et qu’il valait mieux rompre en gardant à l’esprit tout ce qu’il avait pu y avoir de positif dans leur couple.

Et ce fut tout. Teano mit un moment à réaliser à quel point tout cela était définitif. Après cela, pour faire son travail de deuil, il cessa de fumer et de taguer. Il n’a plus touché à une bombe de peinture depuis deux ans. S’il n’a désormais plus d’intérêt pour la cigarette, la peinture lui manque toujours terriblement, au point qu’il en ressent des démangeaisons dans les mains. Quand il réalisera que l’amour n’est peut-être pas éternel, mais qu’il peut recommencer, il se remettra sans doute à peindre.

En attendant, il intégra l’académie Rubis, parce qu’il fallait bien aller quelque part, et que les autres écoles le faisait grincer des dents. Depuis, il vagabonde un peu. Il ne passe pas forcément inaperçu, avec sa haute taille et sa fréquentation assidue des zones qui permettent la pratique de l’escalade, mais il n’est pas quelqu’un de véritablement éclatant non plus. Il continue à avancer sur son chemin, un peu plus seul qu’avant, c’est tout.

Et la solitude ne dure qu’un temps.

Through the Looking-Glass
Prénom/Pseudo: [Stille]
Âge: [Majeure ^-^]
Comment avez vous trouvé le forum ?: [Via un top site… Je crois.]
Fréquence de connection: [Élevée, au moins pour les vacances, et après quand ce sera possible. Je devrai être assez dispo mais ça va sûrement dépendre des périodes ^^]
Commentaire: [Ça a l’air sympa tout plein ici :3]
Autre: [L'appel pour un personnage masculin a été entendu ]  

© Cendre


Dernière édition par Teano Chevrier le Ven 4 Aoû - 13:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Artéfactien insoumis

Personnalité de l'avatar : Blake Steven
Messages : 47
Atlantes : 82
Age : 18

MessageSujet: Re: Teano Chevrier - Slow burn Mer 2 Aoû - 1:57

PREUM'S 
OMONDIEU BIENVENUE!  

Enfin une bouille masculine sur le forum! 
En plus ton personnage a l'air super intéressant


Uuuh j'ai une hype de fou maintenant! 
J'espère qu'on se croisera dans un RP


J'espère que tu t'amuseras bien sur le forum avec nous 


Bisu bisu 





Hi Dumber's here





When stupidity knows no limit.
©️ Cendre

Revenir en haut Aller en bas


avatar

Conseil des élèves

Personnalité de l'avatar : Lee Ji Eun (IU) [avatar: © Eriam]
Messages : 117
Atlantes : 155
Age : 17

MessageSujet: Re: Teano Chevrier - Slow burn Mer 2 Aoû - 1:58

BIENVENUUUUUUUUUE !
UN MÂAAAAAALE /PAN/

Voilà un charmant personnage, qui à l'air intéressant de surcroits **
J'ai vraiment hâte de lire l'histoire pour en savoir plus

Sinon, encore bienvenue parmi nous, j'espère que tu t'y plaira !  
Et si tu as la moindre question, ou soucis, n'hésite pas o/

Fighting pour ta fiche, et à bientôt


Truth hurt because truth is real
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Mage désinvolte

Personnalité de l'avatar : Oh Yeon Seo
Messages : 71
Atlantes : 72
Age : 21

MessageSujet: Re: Teano Chevrier - Slow burn Mer 2 Aoû - 15:40

OHMONDIEU
BIENVENUUUUUUUUUUE 
mais c'est beau, l'appel de mâles a bien été entendu, cbosa 
en plus de ce que j'en ai lu ton perso est super cool, compte sur moi pour venir te harceler pour rp  
En tout cas, bonne chance pour le reste de ta fiche, j'ai hâte de voir ce que tu nous réserves de plus 
Bisous 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Artéfactien désintéressé

Personnalité de l'avatar : Felicia Day
Messages : 38
Atlantes : 82
Age : 18

MessageSujet: Re: Teano Chevrier - Slow burn Mer 2 Aoû - 22:21

BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU!


Welp, contente de te rencontrer! J'avoue que j'aime beaucoup ton perso, et son pouvoir est original (you got my approval!), j'ai hâte de RP avec toi! Et de lire son histoire, évidemment. Je suis curieuse après tout, Aisling ne l'est pas sans raison.


J’espère également que tu te plaira ici! On va tout faire pour Wink
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Artéfactien désintéressé

Personnalité de l'avatar : Alina d'Odessa
Messages : 111
Atlantes : 317
Age : 17

MessageSujet: Re: Teano Chevrier - Slow burn Mer 2 Aoû - 22:35

Hellooo~
BIENVENUUUUE ! \o/

C't'un plaisir de t'accueillir ici, ma foi c: (et oui, un mâle muahaha /PAN) on dirait une bande de chattes en chaleur, pour quoi est-ce qu'on passe, sérieux ?
Et comme l'a dit Ice Tea, le pouvoir est très original, j'aime beaucoup ^^

En tous cas, hâte de lire le reste et de rp ! Bon courage pour la suite et à bientôt :3


Selfish as well ~

©️ Cendre
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité

MessageSujet: Re: Teano Chevrier - Slow burn Jeu 3 Aoû - 13:09

Oh yes, bienvenue à toi joli personnage masculin  

Je suis contente de voir un nouveau arriver qui est de plus masculin ! Et en plus, c'est un Rubis. Ça sent le lien, ça sent tellemennnnnnnnnt le lien. 

Gros bisous à toi I love you !
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Artéfactien insoumis

Personnalité de l'avatar : Benjamin Clementine
Messages : 22
Atlantes : 94
Age : 19

MessageSujet: Re: Teano Chevrier - Slow burn Jeu 3 Aoû - 14:28

Coucou !
Merci beaucoup à tout le monde pour super accueil ça fait plaisir  
Pour les RPs et le lien, ce sera avec joie  
(C'était une réponse follement originale je sais)
En tout cas visiblement j'ai bien fait de me décider pour un personnage masculin x)
Très heureuse que Teano et son pouvoir vous plaisent en tout cas, et j'ai super hâte de commencer à RP !  
L'histoire arrive sous peu !
Revenir en haut Aller en bas


avatar

La Team Admin

Messages : 11
Atlantes : 37
Age : 19

MessageSujet: Re: Teano Chevrier - Slow burn Ven 4 Aoû - 1:24

Bienvenue Teano Chevrier !
Fiche de validation

Félicitation

Tu es à présent Validé !
Tu sera Maeolita de rang Artéfactien insoumis. Ta chambre est la 02 et tu es en 4ème année à Rubis. N'hésites pas à compléter ta fiche de lien et de RP pour t'intégrer. En cas de besoin, n'hésite pas à contacter un membre du Staff.
En espérant te compter parmi les membres actifs, et que tu t'amuses,
Cendre.

© Cendre
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Teano Chevrier - Slow burn

Revenir en haut Aller en bas

Teano Chevrier - Slow burn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Like a slow burn ▻ PV Lyana
» Le topic du slow qui tue
» Will you come find me if I crash and burn? — Siobhán
» All my friends are heathens, take it slow... ☠ Dante Boogeyman
» (ryder) baby slow down

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Personnage :: Présentation :: Présentations validées-