Pensez à faire des personnages masculins. On les aime aussi ! ♥
C'est bientôt la rentrée! Tenez vous prêt!
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez| .

"Ah? C'était secret?" [Jaymeline Parks/Esther Eriksen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Conseil des élèves

Personnalité de l'avatar : Carly Rae Jepsen
Messages : 78
Atlantes : 169
Age : 18

MessageSujet: "Ah? C'était secret?" [Jaymeline Parks/Esther Eriksen] Mer 9 Aoû - 0:32

Ah? C'était secret?



 Je cours dans les couloirs d'Aigue-Marine, sortant de la salle d'entraînement que je venais de réquisitionner en trombe. Je n'ai jamais été aussi rapide de toute ma vie, mes pas résonnent dans tous les couloirs de l'école alors que mes pieds glissent à chacun des tournants qui s'offrent à moi. Mes sourcils sont froncés alors que je tourne ma langue plusieurs fois dans ma bouche. 
Effectivement, même après avoir vérifié plusieurs fois, je ne le sens pas du tout. Je viens de faire une erreur sur mon quotidien. En effet, hier alors que je désinfectais mon piercing de langue, j'ai oublié de le remettre après m'être effondrée sur mon lit. Durant cette journée, j'ai dû resté cloîtrer dans la salle du conseil à lire et à relire des papiers pour enfin que les professeurs et les responsables de l'ordre me lâche un peu les baskets. Ils ont même réussis à m'interdire la sortie du campus si je ne faisais pas ce qu'il disant. 


Alors j'ai dû rester au conseil toute la journée, sans m'arrêter (à la plus grande surprise de l'ASA) pour qu'enfin ces abrutis me lâche une bonne fois pour toute. Le Directeur a sans doute voulu me restreindre un peu depuis l'incident de l'ancienne école. Ce n'est pas très fair play de sa part. S'il voulait que cela reste secret, il avait qu'à mieux garder l'entrée. 
Je soupire alors que j'aperçois enfin le dortoir des filles. J'ouvre la porte en grand avant de m'élancer à nouveau dans les couloirs du bâtiment. Je me dirige à pleine vitesse vers la porte de ma chambre et l'ouvre avec un grand bruit. Je cherche dans la petite boîte où j'avais posé le bijou pour qu'il soit désinfecté mais il n'y ai pas. J'arque un sourcil. Je suis pourtant sûr de l'avoir laissé ici.
Je l'aurai fait tombé? C'est assez inconscient de ma part. Mais la mémoire ne me revient pas. Je n'ai aucune idée d'où il peut être. 


Je me mets à chercher dans les tiroirs et autres rangements plutôt prévisible mais bien évidemment il ne s'y trouve pas. J'imagine que c'est trop facile sinon. Et quand c'est trop facile c'est assez ennuyant. Je soupire avant de me mettre à plat ventre sur le sol et commencé à sortir tout ce qu'il y a sous mon lit. Carnet, boites de cours (que je sors rarement de toutes façons), armes en tout genre subtilement volées. Une fois le dessous vidé, je regarde attentivement mais je ne vois qui ressemble à mon bijou de langue. Je cherche partout dans les boîtes mais tout comme je m'en doutais, il n'y est pas.
Je regarde en dessous de l'armoire mais rien. Je tourne mon regard cristallin vers le lit de l'autre personne qui est en colocation avec moi. Je soupire et commence à chercher sous son lit également, sortant ses affaires une à une tout en vérifiant leur contenu rapidement pour voir si mon piercing ne s'y trouve pas. Le dernier objet que je prends est un carnet. Cependant, alors que j'essaye d'examiner le dessous de lit, je pense apercevoir quelque chose mais c'est trop sombre. 
Je fronce les sourcils, ça commence à bien faire. J'ai pas envie de passer ma journée à chercher. Je sors de sous le lit et sans une once de délicatesse je retourne tout le meuble. 


J'aperçois enfin mon bijou et un léger soupir s'échappe de mes lèvres alors que je me mets accroupie devant en essayant de me remémorer comment diable il a pu atterrir ici. J'ai toujours le carnet dans ma main.



© Cendre



I'm a lone wolf. Come here and I'll bite you to death.
© Cendre
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Mage désinvolte

Personnalité de l'avatar : Winona Ryder
Messages : 17
Atlantes : 41
Age : 18

MessageSujet: Re: "Ah? C'était secret?" [Jaymeline Parks/Esther Eriksen] Ven 11 Aoû - 23:42


Jaymeline - I
"Ah ? C'était secret ?"









La journée avait était plutôt calme, comme la plupart du temps. Au campus le temps était plus ou moins toujours le même, ou peut-être étais-ce juste moi qui m’évertuais à classer les jours comme identiques, afin de répéter chaque jour la routine si confortable que je m’étais imposée.
Comme tous les jours, j’avais assistée assidûment à tous mes cours, passant pour l’élève sérieuse mais pas très bavarde, ce que je pense être, véritablement.
Comme tous les jours j’avais fait une pause à la bibliothèque pour faire mes devoirs de la semaine, que j’avais malheureusement finit la veille. 
Comme tous les jours j’ai marché un peu dans la cours parcequ’elle est jolie et que je peux profondément me plonger dans mes pensées. 
Comme tous les jours j’ai fais semblant d’être heureuse, sociable et agréable devant le peu de personne prenant le temps de me saluer dans mes allées et venue.
Comme tous les jours, j’ai pris à reculons le chemin de mon dortoir pour renoncer à l’air frais de l’extérieur, qui m’aérait autant les poumons que l’esprit. J’ai montée les quelques marches me séparant de mon étagé et me suis dirigée vers ma pièce de repos, un petit sourire au lèvre en pensant que je n’aurais plus qu’à m’allonger sur mon lit, prendre mon carnet et écrire le reste de l’histoire merveilleuse que je rêvais de vivre chaque jours. Une histoire un peu moins morne, un peu plus vivante, et avec quelques rebondissements. 

Je m’arrêtais devant la porte en bois avec le numéro 101 écrit dessus. Je passais le bout des doigt sur le plateau de bois lorsque j’entendis faiblement le vacarme qui venait de l’intérieur. Ma "colocataire" devait être là elle aussi. Bien que cela faisait quelques temps que nous cohabitions, je ne lui avait jamais vraiment adressée la parole, puisqu'elle ne passait que très peu de temps dans la chambre, elle n'y revenait uniquement que pour dormir. Cependant, vu le bruit qui provenait de l’autre côté de la porte, je me doutais que cet instant allait être moins calme qu’à l’accoutumé. 

J’eu une petite hésitation, tentée de rebrousser chemin pour aller retrouver le havre de paix que m’offrait la bibliothèque, je me décidais finalement à saisir la poignée et à la tourner délicatement afin de rentrer le plus discrètement possible, de m’assoir sur mon lit, d’attendre qu’elle finisse ses affaires en restant le plus discrète possible. Je fis doucement glisser la poignée sur le côté et me faufilais à l’intérieur sans rien dire. Je fermais aussi discrètement, sans prendre le temps de lancer un regard à la pièce et me retournait enfin, sans le moindre bruit. Je découvrais alors le champs de bataille qui s’étalais dans ce qui fus autrefois ma chambre. 

Le coin de ma colocataire était sans dessus dessous, ses tiroirs vidés, son lit retourné, un vrai foutoir. J’aperçois même quelques armes trainer sur le sol que je m’efforçais d’oublier presque immédiatement. Je détournais avec peur le regard sur mon coin. Mes placards ont l’air presque indemnes, ce qui me rassure, tandis que je ne peux pas dire la même chose de mon lit. Mon lit est la verticale, et les draps que j’avais pris le temps d’ajuster ce matin était sans dessus dessous. Mes affaires avait été tirée en arrière, comme si elle avait fouillé sous mon lit. Je vérifiais que rien n’étais cassé. Au premier coup d’oeil tout semblait en désordre mais entier. 

Mon regard se dirigeas ensuite vers la personne responsable de cet immense désordre. Esther. Je l’inspectais alors. Elle tenait dans sa main gauche son pierçing et dans la droite, mon carnet. Qui recensait le plus grand nombre de fait gênants et secrets sur moi. Mon visage se durcit légèrement. Je détestais qu’on touche à mes affaires, et encore plus à mon cher carnet. J’y tenait comme à la prunelle de mes yeux. Ce carnet était mon jardin secret, mon échappatoire vers un monde moins morne que celui dans lequel je m’inscris. Je relevais mes yeux vers son visage, ancrant un regard dur dans le sien et affichant une face durcit par la colère. 


« - Pourquoi tu as ça dans la mains ? Ça m’appartiens. Et pourquoi la chambre est dans un tel bordel ? Et pourquoi tu t’es permise de fouiller dans mes affaires. Ça ne te ressemble pas tellement, tu n’es jamais allée jusque là avant. Ça me gêne vraiment en tout cas. »


Je baissais le regard et me dirigeais vers elle , saisissant son poignet pour l’obliger à me rendre mon précieux bien. 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Conseil des élèves

Personnalité de l'avatar : Carly Rae Jepsen
Messages : 78
Atlantes : 169
Age : 18

MessageSujet: Re: "Ah? C'était secret?" [Jaymeline Parks/Esther Eriksen] Lun 14 Aoû - 0:14

Ah? C'était secret?



 
J'entends la porte s'ouvrir derrière moi. Il se pourrait que l'on m'ait entendu faire un boucan pas possible depuis le couloir et que cette personne soit venu vérifié. Mai ce n'est pas n'importe qui qui rentre mais bien ma colocataire de chambre. Comment s'appelle-t-elle déjà? 
Jaymeline? A dire vrai vu le peu de temps que je passe ici, je ne la croise que très rarement. Cette chambre ne me sert qu'à dormir et dieu sait à quel point je dors peu. Donc je n'ai que très peu de chance de la croiser. Et à la limite, elle n'a jamais vraiment piqué mon attention donc si je connais son nom, c'est juste parce que je la vois dormir toutes les nuits mais c'est tout.
Au moins, je peux dire qu'elle n'est pas chiante, elle ne parle pas, ne vient pas me parler inutilement comme le font environ les trois quart des personnes sur ce campus. Je ne suis pas tombée sur une personne trop chiante, c'est pour le mieux. 


Mais la situation semble autre aujourd'hui. En effet, je viens de remuer dans ses affaires. Ce qui, même si je n'y accorde que peu d'importance en temps général, très bien venu de ma part. 
Enfin ce n'est pas comme je venais de fouiller pour trouver tout ses secret, c'est pas mon problème sa vie. En fait, la vie de personne n'est mon problème. Si tu aimes avoir plusieurs mecs ou filles en une seule soirée, c'est ton problème. 
Je crois que c'est acquis pour tout le monde que je ne suis pas du genre à m'intéresser à la vie inintéressante des autres. 
Mais à en croire le regard qu'elle me lance, ce n'est pas dans ses acquis à elle. Soit, je ne lui en veux pas, tout le monde aime son intimité. Je m'apprête à juste laisser tomber ce que j'ai dans la main car ce journal n'a aucun intérêt à mes yeux. 


"Pourquoi tu as ça dans la main? Ca m'appartient. Et pour la chambre est dans un tel bordel ? Et pourquoi tu t'es permise de fouiller dans mes affaires. Ca ne te ressemble pas tellement, tu n'es jamais aussi loin jusque là avant. Ca me gène vraiment en tout cas."



Oh. On dirait bien qu'elle est entrain de me faire la leçon. Laisse donc couler, je fouille pas. Tes affaires n'ont aucunes valeur à mes yeux. Mais quand je m'apprête une deuxième fois à lâcher son carnet pour qu'elle me fiche la paix, elle attrape mon poignet assez hargneusement. Elle tente de m'impressionner. 
Elle commence à me taper sur les nerfs. Je lui attrape assez fortement la main avec mon autre main pour qu'elle lâche prise. Je serre assez fort pour qu'elle le fasse et lui met tranquillement son journal à la noix entre les doigts. Une fois ma main "captive" libérée d'une colère puéril, je rabats son lit retourné contre le mur pour qu'il se plante de nouveau sur ses quatre pieds. 
Je me dirige vers le stérilisateur pour y placer mon piercing pour qu'il se désinfecte, pendant que je fais ça, je lui réponds calmement. 


"Loin de moi de fouiller dans ta petite vie aussi intéressante soit elle. Elle ne m'intéresse pas le moins du monde. J'étais entrain de chercher mon bijou, ça se voit non?" Je referme la petite capsule avant de reprendre. "Et je pense que ce qui me ressemble de faire n'est pas de ton domaine de connaissance, je me trompe? Calme toi donc un peu. Je peux t'assurer que tes petits secrets ne m'intéresse pas du tout." 


J'ai enchaîné tout ça sans lui lancer un regard. Je dois attendre 10 minutes le temps que mon piercing soit nettoyé.

© Cendre



I'm a lone wolf. Come here and I'll bite you to death.
© Cendre
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: "Ah? C'était secret?" [Jaymeline Parks/Esther Eriksen]

Revenir en haut Aller en bas

"Ah? C'était secret?" [Jaymeline Parks/Esther Eriksen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Devenir un agent secret à toujours était votre rêve? Rejoignez Cherub.
» Secret War
» Il était une fois... Carrefour!
» Amour secret...
» Le secret de Térabithia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Campus :: Dortoirs :: Dortoir féminin-