Pensez à faire des personnages masculins. On les aime aussi ! ♥
C'est bientôt la rentrée! Tenez vous prêt!

Partagez| .

Détournement de bouquin [Ft. Yann]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Artéfactien désintéressé

Personnalité de l'avatar : Alina d'Odessa
Messages : 110
Atlantes : 311
Age : 16

MessageSujet: Détournement de bouquin [Ft. Yann] Dim 10 Sep - 12:35
















 « Détournement de bouquins »
Ou quand on cherche 3h quelque chose qui n'est pas là où il devrait être à cause d'un abruti qui fait joujou avec ~




Cela faisait quelques temps qu’on avait privé Lee de son seul véritable passe-temps : l’informatique. Depuis qu’elle avait tenté d’infiltrer le système de l’école et qu’on l’avait repérée (c’était surtout ça le problème), le Conseil des Elèves lui avait confisqué son ordinateur et son matériel et lui avait en plus infligé la punition d’aider le secrétaire dans leurs locaux. Bon, ça se passait plutôt bien mais déjà que la jeune fille n’appréciait que moyennement toute la paperasse et l’administratif auquel ils devaient constamment être confrontés alors à présent, elle se lassait un peu. Beaucoup, même. Surtout qu’à ce jour, elle ne savait toujours pas quand sa punition serait levée. Elle soupira, son souffle résonnant presque dans le couloir désert qu’elle traversait. Les mains dans les poches de son sweat, le dos légèrement vouté comme à son habitude et le visage caché sous la capuche noire de son vêtement, elle avait l’air plus que louche, en plus de l’obscurité de l’endroit. Seul la couleur de feu de ses cheveux qui émergeaient de sous sa capuche, se balançant au rythme de ses pas, égayait un peu le corridor.

Ainsi, le bruit sourd de ses pas sur le sol résonnait contre les murs jusqu’à ce qu’elle s’arrête devant une grande porte : la bibliothèque de l’école. La rouquine n’y allait pas souvent, il fallait l’avouer. Mais comme dit précédemment, à part les entraînements, elle n’avait plus grande distraction. Aussi, lorsqu’elle n’était pas au Conseil, elle tentait de trouver un peu où elle pouvait une source de divertissement. Aujourd’hui, c’était la bibliothèque. L’ukrainienne ne lisait pas souvent. Mais de temps en temps, elle appréciait se couper un peu de ce qui l’entourait pour s’évader un peu dans un autre univers, bercée par les mots des auteurs. Cependant, cela restait rare. Elle poussa donc la porte de la bibliothèque et pénétra dans l’endroit silencieux. Elle devait reconnaître que, même si elle n’accordait pas ce genre de dimension divine et sacrée comme certains à ce genre d’endroit et aux livres, elle ressentait à chaque fois, en entrant, ce respect profond pour tout le savoir qui y était entreposé.

La deuxième année fit quelques pas à l’intérieur, jetant un œil à la bibliothécaire qui, elle-même, la regarda, suspicieuse quant à son allure. Surtout avec le regard qu’elle venait de lui adresser. On ne pouvait pas dire que les prunelles anis de Lee étaient très… Chaleureuses. C’était plutôt l’inverse, d’ailleurs. Ceci dit, elle détourna son regard, légèrement blasée, n’accordant que peu d’importance à ce que pouvait penser la vieille gardienne. Elle ne doutait pas qu’elle comptait bien lui faire remarquer de retirer sa capuche ou quelque chose d’autre dans le genre malheureusement, l’adolescente n’en avait nullement l’intention. Alors autant ne pas perdre de temps en discussions inutiles et c’est ainsi donc qu’elle disparut rapidement derrière une rangée de bouquins.

Parcourant les allées, la jeune fille cherchait frénétiquement la rangée qu’elle cherchait, là où devait se trouver le livre qu’elle désirait. Bientôt, elle y parvint, repérant les étagères où étaient entreposés les œuvres des auteurs réalistes et romantiques. Marmonnant machinalement les noms des auteurs ou les titres, elle suivait la ligne des manuscrits du doigt, cherchant toujours l’ouvrage qu’elle voulait. Mais curieusement, il n’était pas placé là où il aurait dû l’être. Cherchant alentour, elle n’eût pas plus de succès, jusqu’à ce que du bruit attira son attention derrière elle, ou plus exactement derrière l’étagère dans son dos. La contournant, la mage s’arrêta à l’angle, constatant que la source de ce bruit brisant le calme de la bibliothèque n’était autre que… Mince, comme s’appelait-il déjà ? C’était quelque chose comme Yack, Allan… Peu importe. Elle avait rencontré ce type quelques jours avant, il l’avait abordée en toute impunité à la cafétéria, comme s’il n’avait pas vu qu’elle préférait être seule. Au final, ils avaient « discuté » un peu avant qu’il ne file comme l’éclair, ce qui n’avait pas dérangé le moins du monde la rouquine. Exaspérée, elle leva les yeux au ciel en soupirant légèrement, constatant que le garçon empilait des livres pour construire ce qui avait l’air d’un… Château ? Peut-être… Plissant les yeux, elle repéra cependant un livre en particulier qui semblait faire partie d’un mur : L’homme qui rit, de Victor Hugo. Son regard d’abord intrigué se mua alors en véritable fusillade. Alors qu’elle avait décidé de passer son chemin et de l’ignorer histoire de ne pas avoir à le retrouver sur son dos ensuite, elle sortit cependant de l’ombre de l’étagère, s’approchant de l’étudiant à grands pas, pour s’emparer du livre sans aucun scrupule, fragilisant sûrement la structure, ou la détruisant même complètement. Mais ça, la rouquine s’en souciait bien peu. Elle asséna plutôt un coup bien placé du plat de l’ouvrage sur le crâne brun du jeune homme, les sourcils froncés et l’air légèrement exaspéré, elle soupira.
« Qu’est-ce que tu branles, sérieux ? »
En temps normal, et comme elle a failli le faire, Lee aurait tout simplement ignoré. Cependant, c’était avant qu’elle ne s’aperçoive qu’il faisait mumuse avec l’objet de ses recherches et que c’était à cause de lui qu’elle avait perdu du temps à chercher dans les rayons, pour rien.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


Selfish as well ~

©️ Cendre
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Artéfactien insoumis

Personnalité de l'avatar : Blake Steven
Messages : 47
Atlantes : 82
Age : 17

MessageSujet: Re: Détournement de bouquin [Ft. Yann] Mar 12 Sep - 2:06

Détournement de bouquins.



Mes amis, aujourd'hui est un grand jour pour l'humanité car aujourd'hui commence la plus grande construction que l'humanité ait connue! Oui! Vous avez bien entendu. Une construction bien plus fastidieuse que Versailles ou même Notre Dame de Paris, aujourd'hui ce chantier va révolutionner le monde de l'architecture! 
Dans le but de réaliser ce projet énorme, je me décide à aller à la bibliothèque car quoi de mieux qu'un endroit remplis de savoir pour devenir un génie sans précédent? Je me tiens devant la porte de la salle, un énorme sourire au lèvre et une expression de vainqueur sur le visage. Rien ni personne ne m'arrêtera aujourd'hui d'être reconnu en tant qu'inventeur de génie. 
J'entre tel le king du monde dans la bibliothèque et la personne en charge me regarde un petit moment. Je lui dis bonjour poliment me rappelant encore ma dernière aventure dans la bibliothèque. C'était il y a trois mois si je me souviens bien quand, en tentant de monter sur une table pour faire une comédie dramatique tel le Cide au milieu de ce publique peu réceptif. Mais quand je suis montée je me suis pris les pied dans la chaise et je me suis ramassée magistralement contre une des hautes étagères entraînant sa chute... Contre une autre... Puis une autre et au final les étagères ont fait un splendide effet domino.
Je n'ai même pas eu le temps d'admirer mon oeuvre que la gérante est arrivée dans ma direction, furieuse, me forçant à ranger pendant des semaines et le plus vite possible pour que la bibliothèque puisse rouvrir et m'a interdit d'y remettre les pieds pendant un bon moment.


Mais là, la tempête à dû se calmer puisqu'elle ne fait que me fusiller du regard. Enfin presque. 


"Dwight." Dit-elle d'un ton aussi menaçant que Kim Jong-Un. 
"OUI!" Je réponds, m'agrippant à ma vie qui semble en danger.
"Une seule connerie. Une seule. Et je vous garantis votre fin." 


Je déglutis péniblement avant de hocher la tête. A ce moment, n'importe quel être humain renoncerai à son projet. Mais un génie ne recule devant rien pour accomplir ses projets? Et ça tombe bien, c'est ce que je suis.
Je m'avance dans les allées pour trouver l'endroit parfait pour héberger mon chef d'oeuvre. Il n'y a pas grand monde alors je devrais être tranquille sans personne pour me stopper.
Plan parfait. Je trouve enfin mon bonheur dans un petit rayon abandonné. Je me pose en tailleur sur le sol et je commence à réfléchir. Il me faut des gros livres pour les bases et des livres plus fin pour le toit. Je vais chercher une tonne de petit livres à côté en toute discrétion puisque l'allée que j'ai choisi regorge de gros bouquins.
Maintenant que mes matériaux sont prêt, je peut m'atteler à LA construction! 
En route mauvaise troupe! Allons conquérir le génie! 


Cela fait bien une trentaine de minutes que je suis entrain de construire ce chef d'oeuvre (un peu bancale, j'ai oublié une base) mais il prend forme! IL PREND FORME! Je ris sournoisement avant de me rendre compte qu'un de mes livres à disparu faisant encore plus tanguer ma construction.
DIABLE! Que se passe-t-il ici? Les livres ont enfin prit vie. Ô saint livre! Pardonnez moi! Je ne faisais que vous utiliser pour embellir le monde! Vous êtes des pièces maîtresses de cette conquête! 
Mais alors que je cherche à me faire pardonner auprès des soit disant livres mutant, je reçois un coup violent sur le crâne. Ils se sont vengés...
Je laisse échapper un jappement de douleur avant d'entendre un livre tomber, puis deux, puis trois. Prit de panique, j'agrippe un livre lourd pour solidifier la construction avant de vérifier que le phare qui nous sert de bibliothécaire ne se soit aperçu de quelque chose.
Alors soldat Yann?
R.A.S mon capitaine.
Je soupire de soulagement.


"Qu'est-ce que tu branles, sérieux?" Je lève les yeux et voit le livre manquant. ILS SAVENT PARLER! Avant de me rendre compte que ce n'est que Lit. 


"Eh likéa! Ca fait un bail! Enfin je crois..." Je m'avance vers ma construction en glissant sur le sol avant de murmurer d'un air complice à Lee. "Je suis entrain de devenir un génie en architecture. Mais c'est un secret, je ne veux pas qu'on me vole l'idée." Je serre les poings d'une manière dramatique. "C'est ce qui est arrivé à tout les plus grands!" 


Je continue tranquillou mon SUBLIME château tout en parlant.


"Et toi? Tu viens faire quoi ici? A part maltraiter mon pauvre crâne?" 


Je me frotte le cuire chevelu tout en me tournant vers elle et lui faire la moue du chaton. 
Un génie qui souffre est un génie qui fait le chat errant. 


© Cendre





Hi Dumber's here





When stupidity knows no limit.
©️ Cendre



Dernière édition par Yann Dwight le Dim 15 Oct - 19:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Artéfactien désintéressé

Personnalité de l'avatar : Alina d'Odessa
Messages : 110
Atlantes : 311
Age : 16

MessageSujet: Re: Détournement de bouquin [Ft. Yann] Dim 1 Oct - 17:32


















 « Détournement de bouquins »
Compte pas sur moi ~




Likéa… Encore ce surnom ? C’est vrai que Lee avait oublié, depuis… Malheureusement, il ne s’était pas gêné pour le lui rappeler. C’est à cette réflexion de la part de… Yann, oui, c’était ça, que la rouquine darda son regard exaspéré sur le brun, un sourcil relevé. Un bail ? Non, on ne pouvait pas vraiment dire ça… Ou en tous cas, ça ne faisait pas assez longtemps à son goût.
« Si seulement ça pouvait être le cas… » Se murmura-t-elle à elle-même avec un léger soupir.
Curieusement, la durée lui permettait de mieux supporter les imbécilités dans… Ce genre. Et les imbéciles qui en étaient les auteurs aussi. C’est ainsi plutôt blasé que la demoiselle regarda le jeune homme s’approcher d’elle pour venir lui chuchoter ses sombres desseins à l’oreille, comme quoi il était un génie et qu’ils devaient garder son « ingénieuse » idée sous peine de voir son sort devenir aussi funeste que ceux des autres grands génies de l’histoire. Et en plus il continuait son activité délirante, l’imbécile. Si la bibliothécaire lui tombait dessus, il ne faudrait pas qu’il se plaigne. Puis, il lui demanda ce qu’elle faisait ici, à part le maltraiter. Lee le considéra un instant du regard, songeuse. A la réflexion… Elle haussa les épaules comme
« Je trouve que c’est une raison plus que valable et légitime. »

Sur ces mots, l’ukrainienne asséna un nouveau coup sur la tête de l’autre imbécile. C’était vachement marrant et satisfaisant, en fait. Oui, c’était une bonne raison de venir.
« A ton avis ? » Finit-elle par lui demander, une légère pointe d’exaspération dans la voix.
Puis, levant un sourcil en contemplant le désastre de construction que le brun ne semblait pas vouloir abandonner, elle finit par déclarer.
« Bon, sur ce, je vais te laisser à ton… Ambitieux… Projet. » Levant un sourcil avant de prononcer les deux derniers mots avec une certaine hésitation.
Il y avait de quoi, il fallait le faire pour qualifier ce truc. Mais bon, si ça pouvait lui faire plaisir… Au moins, il la laisserait tranquille.

Tiens, il y avait une table un peu plus loin. Honnêtement, elle devait avouer être curieuse de voir ce qu’en penserait la gardienne des lieux si elle passait par là. Peut-être pouvait-elle s’installer non loin pour en faire l’observation, ce pourrait être une expérience plutôt amusante. Se dirigeant vers l’emplacement en question, elle lança à son « camarade ».
« Si tu as besoin, je ne suis pas loin. Mais ne compte pas sur moi. »
S’installant, elle commença tranquillement son livre, qu’elle n’avait bien entendu pas rendu à son précédent propriétaire, parce qu’il ne fallait pas abuser non plus. Assise ainsi, elle percevant du coin de l’œil les mouvements de Yann et pouvait ainsi observer la scène très amusante qui arriverait peut-être avec un peu de patience.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


Selfish as well ~

©️ Cendre
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Artéfactien insoumis

Personnalité de l'avatar : Blake Steven
Messages : 47
Atlantes : 82
Age : 17

MessageSujet: Re: Détournement de bouquin [Ft. Yann] Dim 15 Oct - 19:19

Détournement de bouquins.



J'écoute Lit parler avec attention. J'analyse, j'entremêle, je corrèle, je démêle et plein d'autres mots en "èle". Psychologiste en herbe que je suis, je tente de comprendre ses intentions cachées.
Qu'en avez-vous retiré Yann Freud ? Et bien mon cher ami, tu vas être surpris mais je crois que cette personne n'apprécie ma présence.
MAIS. Yann Freud tu dois te tromper, qui n'aime pas les personnes sympathiques? 
Elle. 
Ah. Oui. Ca se tient. Mais tant pis, j'aime bien parler avec elle. Ca fait comme le duo imbécile heureux et blasé terre à terre. Vu tout ce que j'ai lu, ce genre de duo est vraiment hilarant. Et vous savez tous ce que ça veut dire, hilarant = Yann qui fait le con. 
Je hoche la tête comme un imbécile même si elle est clairement entrain de me tacler et je prends finalement la parole. 
Enfin j'ai surtout pris la parole parce qu'elle vient encore de me frapper. C'est tellement méchant, mais rien ne m'arrête. Je me frotte une nouvelle fois le crâne.


"Laisse moi deviner, tu es ici pour te cultiver, apprendre sur le monde, découvrir des recherches oubliées, te faire transcender par des histoires épiques...! En résumé, tu vas lire, hein?" Et oui, une telle paraphrase pour dire une seule chose. 


Mais c'est là le signe de la créativité. Enfin je pense, j'ai dû lire ça quelque part mais je ne me rappelle plus trop où. Enfin bref, ça n'a pas vraiment d'importance de toute manière. Je regarde Lit avec le bouquin qu'elle a osé me voler mais je ne vais rien dire Parce que ça ne rendra ce château magnifique que plus impressionnant.
Pendant une interview, je parlerai de cette épreuve que j'ai dû affronter. De manière humble, bien évidemment.


"Vous savez, cela n'a pas été une tâche aisée, j'ai rencontré beaucoup de difficultés. Ce vol de livre m'a perturbé mais j'ai vite réagis car j'ai beaucoup de réflexes et j'ai consolidé comme un chef avant qu'il ne tombe!" 




Et là, ce sera un tonnerre d'applaudissement, une extase de la part de tous les journalistes.
Je souris bêtement à cette idée et Lit me souhaite bonne chance pour mon "ambitieux" projet. Je ne relève même pas la pointe d'hésitation pour qualifier ma construction. Mes espoirs sont encore plus poussés au loin, un visage plein de joie je lui fait signe de la main tandis qu'elle s'éloigne. 
Je continue ma construction prenant un peu tout les livres qui me viennent sous la main pour enfin continuer mon donjon où plus tard je placerai la princesse petit livre. Et si quelqu'un se sent de faire le prince grand livre, je lui prierai de ne pas démonter mon château. 
Je regarde le résumé d'un livre : "Une jeune fille qui a tout ce qu'elle veut sauf les bonnes notes se fait envoyer dans un centre équestre pour jeunes délinquants. Elle y rencontre deux chevaux qui vont la faire changer mais pas dans le sens que ses parents le souhaitent."
Je pouffe avant de me poser une question existentielle: Ca existe un centre de redressement pour délinquants avec des chevaux? Omondieu c'est du génie.


"Si tu as besoin, je ne suis pas loin. Mais ne compte pas sur moi." La voix de Lit se fait entendre.


Elle serait prête à m'aider?! Mmmh... Ca sent le piège tout ça. Tous les génies qui se sont fait aider par des personnes bienveillantes se sont fait poignarder dans le dos.
La jeune demoiselle va s'asseoir au loin et je la regarde les yeux plissés.


"Suspicious..." 


Il n'y a qu'un moyen de savoir quelles sont ses vraies intentions. Je me lève et fait un tendre bisou sur le haut de mon château, comme s'il était mon bébé. Sauf que je perds l'équilibre et je me ramasse sur tous les livres dans un énorme boucan.
MON MAGNIFIQUE CHÂTEAU. Je commence à paniquer et je regarde la bibliothécaire. 
ALERTE ROUGE YANN! ELLE A ENTENDU, ELLE SE LEVE! ELLE VIENT PAS ICI! 


Vite! Vite! Vite! Une idée! Une cachette! Pris d'un éclaire de génie, je me faufile avec difficultés sous le tas de livres, caché sous cette masse encombrante, je suis invisible.
.
..
...
C'est louuuuuuuurd! J'entends les pas de la vielle harpie se rapprocher et elle a un hoquet de surprise en arrivant ici. Je ne vois rien mais là, je sais qu'elle sait que c'est moi. 


"Dwight! Montrez-vous immédiatement! Je sais que c'est vous! IMMEDIATEMENT!" 




J'entends des chuchotements aux alentours. Pitié faites qu'elle ne me voit pas.
A l'aide.
Je suis trop jeune pour mourir.

© Cendre





Hi Dumber's here





When stupidity knows no limit.
©️ Cendre

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Détournement de bouquin [Ft. Yann]

Revenir en haut Aller en bas

Détournement de bouquin [Ft. Yann]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Yann décide de se ranger(Florian et Nicolas)
» Arriver avec yann pour un controle
» Yann Kermarec!
» Détournement qui tourne mal.
» Bienvenue à lebeugnon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Campus :: Bibliothèque-