Pensez à faire des personnages masculins. On les aime aussi ! ♥
C'est bientôt la rentrée! Tenez vous prêt!

Partagez| .

Carpe diem. [Sydney Forest/Elyne Ferguson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

avatar

Invité

MessageSujet: Carpe diem. [Sydney Forest/Elyne Ferguson] Lun 25 Mai - 21:06

Le sable fin de la mer, une étendue d'eau presque bleu pur et le soleil doux de milieu d'après-midi mixé tout ceci avec un endroit calme de la plage ou encore personne ne s'était installé et cela donnait un endroit presque paradisiaque.
C'était en cet après-midi plutôt ensoleillé que Elyne et Sydney était partie faire un tour à la mer, bien que Sydney ne voulait pas tellement au début elle s'était laissé convaincre par la blanche même si cette dernière n'avait pas si insisté que ça donc elle n'avait pas eu de mal à convaincre la jeune fille.
Elles s'étaient donc levée tôt ce matin pour pouvoir se préparer et partir après le déjeuner et dans son cas, Elyne avait fait en sorte de finir de ce qu'elle avait à faire pour le conseil de classe durant la journée précédente.
La jeune avait fait en sorte d'avoir tout fait pour renseigner les autres membres qui aurait d'éventuels question sur tel ou tel choses parce que s'absenter une après-midi ce n'était pas rien non plus, il y a toujours du travail à faire donc autant s'avancer pour ne pas avoir à trop rattraper, non?

Le vent était plutôt doux et rafraîchissait chaque parcelle de terre qui se faisait un peu trop chaude rendant la respiration des plus agréable.
Elyne marchait de son pas habituel avec Sydney dans le sable, le regard qui dérivait sur de potentiel endroit où s'installer enfin elles avaient de la chance elles étaient tombées sur un endroit pas trop bruyant non plus.
Son regard finit par se poser sur une place non loin d'un rocher et de ce fait ni trop loin, ni trop proche de la mer.
La jeune tourna son visage vers son amie et d'un geste de tête elle lui montre l'endroit un peu plus.
Une fois là-bas Elyne posa ses affaires sur le sable et se mit à installer tout son joyeux bordel, qui en fait n'était pas un bordel puisqu'il n'y avait presque rien et elle se tourne par la suite vers Sydney.
Elle se mit à regarder au loin pour voir les vague, plutôt douce, faire leur apparition sur le rivage et se volatilise quelques secondes après.

-Je t'avais dis que ce serait une bonne idée de sortir à la mer par ce temps. Dit la blanche sur un ton calme. Tu ne trouves pas?

Elyne s'assit sur le sable, n'invitant pas Sydney à faire de même, après tout elle était assez grande pour savoir si elle voulait s'asseoir ou non.

-En plus il fait beau et pour une fois la plage n'est pas bondé. Rajouta t-elle en s'étirant les bras.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

La Team Admin

Messages : 11
Atlantes : 37
Age : 18

MessageSujet: Re: Carpe diem. [Sydney Forest/Elyne Ferguson] Jeu 28 Mai - 18:13







Feat
Elyne Ferguson.

Carpe Diem.



C’était un soleil d’été qui brillait sur l’ile magique sur laquelle de nombreux magiciens vivaient depuis des millénaires à présent, dont les rayons brulant chassaient farouchement les dernières bourrasques humides et froides qui flottaient au dessus de l’océan dans les mi- saisons.

Et c’était justement dans le but de profiter de la chaleur méridionale qui s’étendait depuis le début du mois sur cet éclat de terre, tel un bijou au milieu d’un océan de velours au parfum iodé, que les deux silhouettes avaient laissé pour le reste de la journée le travail quotidien qu’elles devaient accomplir, également afin de  pouvoir, pendant ces minutes volées, profiter de leur temps, de leur vie.
Être, non plus les membres du conseil des élèves, admirables et travailleurs, mais de simples lycéennes. De simples amies.


Derrières ses mèches brunes qui dissimulaient son visage pâle, la deuxième année esquissa un sourire timide et franc, le sable chatouillant ses plantes de pieds creusant d’avantages ses fossettes, donnant à ses traits enfantins un charme doux et malicieux de lutin.

Ses iris cyan se perdirent dans la contemplation de l’étendue infinie qui s’offrait à elle. Devant elle, quelques longueurs de sable doré, puis ce bleu sombre, qui reflétait doucement au rythme des vagues qui venaient tour à tour caresser la plage, s’étendant jusqu’à l’horizon à peine discernable, les des océans s’étant emprunt de la même teinte.

Suivant son amie, l’adolescente ne pu s’empêcher d’hocher plutôt vigoureusement du chef, à ses paroles. Seule, elle n’aurait sans doute jamais osé s’affranchir ainsi pour le reste de l’après midi du travail qui leur incombait. Et si elle avait été dure à convaincre, et s’était finalement plus laissé tenter pour faire plaisir à Elyne, et parce qu’elle était à court d’argument que par plaisir, elle ne regrettait à présent aucunement l’insistance de son ainée.


Imitant la jeune femme à la longue chevelure blanche, Sydney étendit sa serviette sur le sable fin, et s’assit dessus, avant d’entreprendre avec sa maladresse enfantine habituelle, d’enlever ses souliers, qu’elle posa avec attention à sa droite, les plaçant rigoureusement parallèles entre eux, et perpendiculaire au rectangle de toile sur lequel elle était assise.
On ne se refaisait pas.

Restant sur le sable quelques instant, ne parvenant à dissiper le sourire à fossettes qui faisait rayonner son visage, avant de bondir sur ses pieds, avec l’agilité et la souplesse que lui offrait son petit corps, se tournant vers Elyne avec une expression suppliante.

« O-on-on va dans l’-l’eau ? » Lui demanda-t-il, des étoiles dans les yeux.

© Sydney

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité

MessageSujet: Re: Carpe diem. [Sydney Forest/Elyne Ferguson] Dim 14 Juin - 13:29

Le contact du sable sur la peau d'Elyne lui procurait une sensation douce qui détendait au maximum la blanche.
La plage n'avait jamais été un endroit qu'elle affectionne particulièrement, cependant lorsque le sable ne colle pas à la peau et que la température est idéal, la plage peut devenir une vrai endroit très relaxant.
A vrai dire elle n'allait pas souvent à la mer car elle avait toujours à faire ailleurs et elle préférait nettement la fraîcheur à la chaleur donc bon... La plage n'est pas une des endroits les mieux placés quand on a cet état d'esprit.
Mais pour une fois elle appréciait tout ce qu'il y avait sur la plage, la caresse du soleil sur sa peau, le délicat contact du sable et la brise venant ajouter à tout ça une côté presque paradisiaque rendait la jeune femme plutôt sereine.
Toute cette sérénité ferait presque oublier la réalité à la blanche même si les mouvements de la jeune demoiselle à ses côtés la gardait un peu hors de cette ambiance un peu trop paisible.
Elle tourna la tête vers Sydney qui étendait sa serviette, cette dernière portait une T-shirt trop long, elle considérait sans doute ça comme une sorte de maillot de bain, en tout cas ça rendait le personnage de Sydney encore plus touchant et la jeune femme esquissa un léger sourire en observant la noiraude.

Cette dernière étendait sa serviette de manière assez enfantine et avait une chose qui pimentait son regard, peut-être de l'excitation?
Elyne se remit à scruter l'horizon bleue qui s'étendait au loin, l'esprit au loin, elle pensait à sa famille qui était de l'autre côté de cette mer et soupira.
Ca fait toujours bizarre de se dire qu'on est spécial et que là-bas tout le monde ignore qu'on l'est.
D'une certaine manière en tant qu'humaine n'ayant jamais vraiment baigné dans ce monde de magie quand elle avait découvert ses pouvoirs elle avait eu certes peur mais elle voulait le dire à tout le monde "Regardez, je peux faire des choses... Extraordinaire" mais le secret de ses capacités à son monde était des plus important alors elle c'était retenue.
Comme une enfant elle avait voulu être spécial et s'inventer des histoires mais maintenant qu'elle était spécial pour un monde, celui dans lequel elle baignait en ce moment même elle était juste trop normal.
C'était un rêve d'enfant qui s'écroulait on pourrait le dire.

La blanche revint soudainement à la réalité lorsque son amie, les yeux emplit d'étoiles d'excitation, lui demanda  d'aller dans l'eau.
Comment pourrait-on refuser quelque chose quand une personne vous le demande avec des yeux si excité, à moins de briser ses espoirs.
Elle hocha la tête positivement avec un sourire subtil qui apparut pendant quelques secondes avant de disparaître.
Se levant sans grande difficultés, elle se mit à marcher vers la grande étendue d'eau en compagnie de Sydney, appréciant la sensation du sable sur la plante de ses pieds, c'était très agréable comme sensation.
Une fois devant la grande bleue, elle mit ses pieds tout d'abord dans l'eau la trouvant au premier abord assez froide puis quand elle finit par s'habituer à la fraîcheur de cette dernière, elle avança un peu plus.
Elle regardait Sydney entrer à son tour dans l'eau.
Regardant au tour à tour l'eau puis la jeune demoiselle, Elyne avait une idée en tête mais elle hésitait à la mettre en oeuvre, la trouvant un peu trop enfantine pour elle avant de se dire que toute façon ça ne coûtait rien.

-Hey, Sydney! S'empressa t-elle de dire avant de changer une nouvelle fois d'avis, Attention à l'eau.

Puis la blanche balança un peu d'eau sur Sydney avec une petit sourire narquois et amusée sur le visage. Elle mit ses poings sur ses hanches.

-Je t'avais dit de faire attention, voyons. Finit-elle par dire.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

La Team Admin

Messages : 11
Atlantes : 37
Age : 18

MessageSujet: Re: Carpe diem. [Sydney Forest/Elyne Ferguson] Mer 17 Juin - 11:42







Feat
Elyne Ferguson.

Carpe Diem.



Les étoiles dans les iris cyan de Sydney s’épanouir en un sourire enfantin et ravi lorsque son ainé hocha la tête, accédant à sa demande. Si elle était plus âgée que le montrait son corps frêle, et bien plus sage que beaucoup ne le seraient jamais, elle illustrait dans cet instant la parfaite candeur de sa jeunesse et de son innocence.

Se tournant face à l’azur qui s’offrait à elle aux delà du sable d’or, dans lequel se reflétait la lumière du soleil comme dans des centaines de miroirs d’argent, délicatement posés sur les vagues ondulante sous la légère houle, l’adolescente ne pus retenir une expression admirative face aux miracles de beauté que seule la nature savait créer.
Otant simplement son pantalon, ne gardant qu’un t-shirt trop grand faisant office de tunique, elle se précipita à la suite d’Elyne, son nez retrousser humant à plein poumon l’air marin, dont le vent iodé révélait son visage pâle et enfantin, en faisant voler les mèches sombre qui tombaient en permanence en rideau brun devant ses yeux clairs.


Elle entra dans l’eau, un timide sourire à fossette respirant la joie simple de cet instant étirant ses lèvres. L’expression pure d’un instant de bonheur, qui ne demandait rien d’autre que d’être partagé avec ses amis, et d’être dévoré ensemble, sous le grand soleil, afin qu’il n’en reste plus que les beaux souvenirs.

Sydney s’avança dans l’eau, s’arrêtant finalement à quelques pas de la berge pour se pencher en avant, contemplant à travers l’eau aussi transparente que le cristal, ses pieds enfoncé dans le sable humide, entourés de coquillages divers. Coquillages qui la firent oublier en quelques instant le lieu paradisiaque où elle se trouvait, le travail qu’elle avait laissé pour plus tard, afin de s’offrir cette pause miraculeuse, et même Elyne, sa camarade de chambre qu’elle admirait comme on admire une grande sœur, sa curiosité sans limite reprenant le dessus. S’accroupissant dans l’eau, laissant le bas de sa tunique tremper dans la mer, elle se pencha, frôlant les vagues du bout de son nez, sans oser toucher les coquilles, essayant de mettre le nom adéquat sur chacune d’elle, fouillant dans sa mémoire afin de retrouver les dires de l’articles de l’encyclopédie qu’elle avait parcourut quelques jours plus tôt.


Ce ne fut finalement que la voix de la troisième année qui détourna son attention… juste à temps pour se prendre une giclée d’eau dans la figure. Surprise et déséquilibré, elle tomba platement dans l’eau sans comprendre comme elle était arrivée là, ses iris cyan fixant toujours les prunelles bleutés de son amie, remplis d’incrédulité et d’incompréhension.
Passant finalement une main sur son visage pour enlever les gouttes salées qui s’y promenait encore, la jeune fille laissa apparaître une moue mi- amusée, mi- fâchée sur son visage enfantin, avant de finalement se relever, son haut trempé lui collant au corps, révélant sa silhouette maigre et fragile.


« Vengeance ! » S’exclama-t-elle en prenant à son tour de l’eau dans ses petites mains, pour la lancer vers la jeune Maeolitas, avant de s’accrocher à elle, essayant de la faire tomber avec elle dans l’eau claire de la mer…

© Sydney

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité

MessageSujet: Re: Carpe diem. [Sydney Forest/Elyne Ferguson] Jeu 25 Juin - 19:57



Feat Sydney Forest.
Carpe Diem.


QL'eau qui recouvrait en ce moment-même une bonne partie de la plage d'Atlantis était à bonne température pour pouvoir apprécier la caresse de cette dernière sur la peau dénudé des personnes qui s'y aventuraient.
Enfin en tout cas pour les personnes qui n'était pas encore trempée de la tête au pied elle devait être à bonne température mais dans le cas contraire avec la petite brise cela devait être un peu frais.
C'est pour ça qu'Elyne avait lancé de l'eau sur Sydney sans pour autant s'attendre à ce que cette dernière perde l'équilibre dû à la surprise et qu'elle se retrouve entièrement trempée à cause de la chute.
C'était un élément à prendre en compte mais bon tout ce qui compte c'est que Sydney l'ait prit à la rigolade et malgré sa moue assez boudeuse, elle se prit au jeu de la blanche et se mit à essayer de pousser cette dernière dans l'eau.
Dans une situation normal, Elyne n'aurait pas vraiment bougée puisqu'elle a tout de même un bon équilibre mais en plus Sydney n'est pas vraiment un grand modèle de force va-t-on dire...
Cependant cette fois-ci Elyne n'étant pas sur terre et se trouvant sur un sol plutôt instable -le sable- la maigre force de Sydney s'exerçant sur elle la fît perdre l'équilibre et finalement elle tomba dans l'eau avec Sydney avec elle.

Le poids des deux demoiselles réunie provoqua une petite vaguelette qui éclaboussa Sydney et Elyne alors qu'elle était sur le sable mouillé par la mer.
Maintenant Sydney n'était plus la seule à être trempée mais Elyne l'était également.
Rien de grave bien sûr puisque dans un sens elles étaient parties à la mer pour se baigner, Elyne se mit à rire un peu tout en restant assise dans l'eau.

-Je ne savais pas que tu avais autant de force, tu m'a cachée des trucs? Je t'ai pas vu t'entraîner ni dehors ni dans la chambre. Dit-elle en réponse à la vengeance que voulait Sydney.

Elle regardait de haut en bas Sydney qui était tout aussi trempée qu'elle sauf que Elyne était en maillot de bain donc ce n'était pas très gênant puisque c'est fait pour ça mais pour Sydney avoir un T-shirt trempée sur les épaules cela devait être assez désagréable.
La blanche se releva sans mal de sa visite dans l'eau, remit ses cheveux en arrière et tendit sa main à Sydney pour l'aider à se relever.

-Ton T-shirt ne te gène pas trop? Ca doit pas être un truc super agréable maintenant qu'il est complètement trempée. Dit Elyne est s'inquiétant un peu de la santé de Sydney après ça.

Elyne ne pouvait pas s'empêcher de s'inquiéter pour le jeune fille face à elle, certes elle n'était pas faites de sucre et elle était plus robuste qu'on ne pouvait le croire malgré son apparence laissant porter le contraire, c'était dans la nature d'Elyne de s'inquiéter pour les autres.
Enfin surtout de s'inquiéter des personnes avec qui elle s'étendait très bien et puis comme elle avait ce côté protecteur, ressemblant plus à une grande soeur qu'autre chose, elle voulait s'assurer que au moins ça ne la gène pas à tel point qu'elle ne puisse pas le supporter.

-Sinon on peux retourner sur la plage... Le temps que tu sèche un peu... Dit-elle non-sans humour.


© Sydney
Revenir en haut Aller en bas


avatar

La Team Admin

Messages : 11
Atlantes : 37
Age : 18

MessageSujet: Re: Carpe diem. [Sydney Forest/Elyne Ferguson] Sam 27 Juin - 11:03







Feat
Elyne Ferguson.

Carpe Diem.



Sydney n’avait jamais vraiment apprécié l’été. Cette saison était trop chaude, trop lumineuse, trop étouffante, trop puissante, pour une créature aussi frêle que la jeune femme, dont le corps semblait pouvoir se briser comme une brindille si une vague trop brusque, ou une bourrasque trop violente l’atteignait. Et bien qu’à contrario, la saison des neiges la fascine, ce n’était pas non plus la saison qui correspondait le plus au petit brin de fille qui était retombée dans l’eau, et dont le grand front blanc était pour une fois visible, les larmes du monde ayant plaqué à ses tempes ses courtes mèches brunes habituellement ébouriffées.  Ces deux époques de l’année n’étaient pas assez modérées pour une enfant telle que la jeune magicienne.


Cependant, pour la première fois, la fillette venait à apprécier cette saison brulante et doré, car pour la première fois, son rire clair d’enfant venait se mêler aux rayons joueurs et aux vagues malicieuses, comme si ils avaient décidé de protéger leur cadette du tranchant du monde quelques instants durant, et la laisser profiter de ce moment avec Elyne, comme si cette dernière était sa grande sœur.


Mais ce fut lorsqu’elles tombèrent toute deux dans l’étendue bleue et salés, que les fossettes de l’adolescente s’étirèrent de nouveau, agrandissant son sourire qui se transforma en un léger rire, frais ou clair, à l’image des rayons brillant qui se réfléchissaient sur l’onde infinie. Puis se calmant doucement, conservant cependant l’image ravie sur son visage enfantin, ou paraissait une fausse fierté.

Bien entendu, Sydney savait que l’archère s’était un peu laissée faire, car bien qu’elle ne soit pas comme le président ou le responsable des activités sportive, contre lesquels elle aurait pu s’arcbouter de tout son poids sans qu’ils ne remarquent la différence, elle était quand même largement plus résistante qu’elle !
Mais au fond, cela n’avait aucune importance, prit dans leur jeu, ce n’était qu’une suite de rires et d’étincelles de joies colorés qui se mélangeaient et se confondaient sans fin et sans limites.


Lorsque la blanche évoqua le T-shirt, Sydney ramena instinctivement ses bras contre son ventre, ses doigts agrippant le cristal bleuté qui pendait son le tissu, une expression gênée et mal à l’aise remplaçant le sourire qui illuminait ses traits un peu plus tôt. Essayant de se décrisper, elle grimaça un sourire qui se voulait rassurant, et s’avança dans la mer, essayant tant bien que mal de se replonger dans l’atmosphère riante et joyeuse d’un peu plus tôt.


« C-C’est bon, je-je préfère le ga-garder. » balbutia-t-elle d’une voix hésitante, retrouvant la nervosité qui l’habitait d’ordinaire, et qui avait pourtant fondu un peu plus tôt lorsqu’elles s’étaient avancées sur la poussières d’or qui bordait la mer d’azur.

La brunette se mordit la lèvre, confuse et désolé de devoir paraître si étrange aux yeux de cette jeune fille qu’elle aimait et admirait tant. Ne sachant que faire, elle baisa ses iris cyan sur l’eau, et s’accroupit dans l’onde, laissant son menton trempé dans le liquide iodé, un murmure timide s’échappant de ses lèvres.


« D-Désolé…  »

© Sydney



Dernière édition par Sydney Forest le Dim 2 Aoû - 21:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité

MessageSujet: Re: Carpe diem. [Sydney Forest/Elyne Ferguson] Dim 2 Aoû - 0:11



Feat Sydney Forest.
Carpe Diem.


Si il y avait une chose qu'Elyne aimait faire depuis son arrivée sur l'île? Lorsqu'elle tir à l'arc avec son pouvoir ou bien la pratique des cours de botanique, faire des remèdes et toutes sortes de choses avec les plantes. Mais depuis son arrivée il y a une chose qu'elle aimait beaucoup faire et c'est pouvoir rire avec Sydney et la faire sourire en retour.
C'est pour cela qu'elle organisait parfois une petite sortie avec elle comme ça simplement pour se détendre et profiter un peu du campus.
C'était donc avec joie que la blanche recevait les sourires et les rires enfantins que venait de lui offrir le jeune demoiselle à ses côtés.
Elyne se considérait un peu comme la grande soeur de Sydney mais ne savait pas vraiment si cette dernière la considérait comme tel mais ce dont elle était sûr c'est que Sydney l'aimait beaucoup.
Sinon pourquoi elle partirait avec elle pour la plage et s'amuserait autant à faire des choses pourtant banal avec elle? Cela n'aurait pas grand sens en effet.

C'est donc ainsi que la demoiselle avait laissé tomber son sourire avec Sydney lorsque cette dernière s'était mise à agripper nerveusement son T-shirt là où il semblait y avoir son pendentif.
Sydney, rien qu'au vue de son regard, ne se sentait pas totalement rassurée par la situation.
Elyne se posait la question de pourquoi une telle inquiétude dans le regard de la petite et malgré le sourire rassurant qu'elle tentait de faire cela n'enlevait pas la grande inquiétude dans son regard et cela tracassait la blanche pendant qu'elle réfléchissait.
Elle ne disait rien mais elle regardait Sydney droit dans les yeux avec ce petit regard préoccupé par l'état de la brune.
Soudain elle tilta. Avait-elle peur que son pendentif s'envole? Qu'il soit perdue rendant les pouvoirs de la Maeimpruden complètement inutilisable?
C'était une inquiétude qu'Elyne avait eu en arrivant sur le campus. Qu'est-ce qu'il se passerait si son brassard d'or venait à disparaître?
Pour des artéfactiens comme elles se seraient la fin de ce monde plein de magie et cela en détruirait psychologiquement surement plus d'un.
Elle comprenait ce que ressentait la petite à propos de cet événement.

La blanche s'approcha de Sydney qui était maintenant recroquevillé dans l'eau, les yeux rivés sur l'étendue bleue écoutant les excuses qu'elle venait de proférer.
Elle s'arrêta à sa hauteur scrutant la brune pendant quelques secondes, elle détestait vraiment voir Sydney dans cet état et elle s'accroupit pour faire être presque à la même hauteur que l'artéfactienne.
Encore une fois elle la détailla pendant quelques seconde avant de relevait délicatement le visage de Sydney avec sa main, affichant un sourire très rassurant avec de la compassion dans son regard.

-Je sais ce que tu ressens Sydney et je sais que ça fait peur.

Elle se stoppa quelques secondes pour prendre la brune dans ses bras et lui tapota doucement la tête.

-Je ne veux pas te voir aussi triste Sydney. Rajouta la blanche en caressant le dos de la jeune fille qui était recouvert de son T-Shirt mouillé. Laisse moi  te faire une promesse, d'accord?

Elle releva de nouveau le petit visage de Sydney ce qui les rapprochait l'une de l'autre encore plus.

-Jamais je ne laisserais ce pendentif disparaître. Et même si il venait à l'être sache que je retournerait ciel et Terre pour le retrouver quoi qu'il arrive. Dit Elyne avec un ton très chaleureux, amical presque fraternel. Elle toucha brièvement le pendentif. Perdre notre objet signifie notre fin dans ce monde alors je ne le laisserais jamais disparaître, ok?

Ses yeux bleus océan n'avait jamais était aussi doux qu'en cet instant.


© Sydney
Revenir en haut Aller en bas


avatar

La Team Admin

Messages : 11
Atlantes : 37
Age : 18

MessageSujet: Re: Carpe diem. [Sydney Forest/Elyne Ferguson] Dim 2 Aoû - 21:46







Feat
Elyne Ferguson.

Carpe Diem.



Sydney avait l’impression de sombrer. De couler toujours plus profondément dans les ténèbres, sans pouvoir trouver en elle la moindre étincelle d’énergie pour lui faire faire le moindre mouvement vers la surface lumineuse de la raison.
Elle s’enfonçait dans l’angoisse et dans la peur, sans que rien en elle ne lui permette de lutter, ses barrières mentales cédant une à une à l’invasion de la panique.


C’était une peur que tous les artéfactiens connaissait. Elle était ancrée en eux même, mêlée à leur ADN qui leur permettait de contrôler la magie. La peur de perdre leur relique. De redevenir les humains qu’ils étaient sans, les êtres sans défenses, et si commun.

Mais pour une personne comme elle, qui n’avait plus ni famille, ni attache, ni sur le continent, ni nulle part ailleurs, où irait-elle si ses pouvoirs s’envolaient avec son pendentif ? Un large frisson la parcourut, et ses iris cyan plongé dans la contemplation silencieuse et terrorisée de l’eau claire qu’elle ne voyait pas, s’agrandirent encore de peur.
Allait-elle devoir quitter définitivement Atlantis, avec pour seuls bagages, ces souvenirs merveilleux et douloureux, pour retourner dans la petite chambre dans laquelle elle avait habité des années durant. Elle ne voulait pas ! Jamais ! Au grand jamais !

Sydney préférait encore mourir que de retourner à cette existence solitaire. C’est vrai que l’adolescente ne souriait pas tout le temps, et qu’elle se dissimulait autant qu’elle le pouvait derrière ses longues mèches brunes, même dans la salle du conseil des élèves, qui était sans doute l’un des endroits les plus sûrs du pensionnat avec la bibliothèque, et la chambre qu’elle partageait avec la vice-présidente, mais elle aimait, non elle adorait se trouver dans cette salle dédiée au travail pour l’ensemble des élèves de l’établissement en compagnie d’Elyne, de Wilhelm, et même du Président qui lui semblait finalement moins effrayant qu’il n’en avait l’air. C’était sans doute stupide, enfantin et immature, mais elle ne voulait pas les quitter. Pas tout de suite. Elle… elle voulait encore apprendre d’autres choses, à mieux les connaitre ! Et Moon et Clarance aussi !


La petite brune allait définitivement perdre pied, lorsqu’elle sentit une paume douce et chaleureuse lui relever le visage, forçant ses iris cyan à se plonger dans les océans rassurant qui emplissaient le regard de son ainée.

-Je sais ce que tu ressens Sydney et je sais que ça fait peur.

La jeune améthyste se laissait porter par les paroles de la blanche. Elle n’avait plus assez de force pour lutter, et au fond de l’eau sombre de son inconscient, elle avait déjà fermé les yeux, abandonnant tout espoir, et se laissant couler, sans que rien, mis à part la lumière de plus en plus lointaine de la surface ne semble pourvoir la réveillé, et faire renaitre en elle l’adolescente à l’intelligence sans borne qu’elle était.
Mais…

- Je ne veux pas te voir aussi triste Sydney. Laisse moi te faire une promesse, d'accord ?

La voix d’Elyne avait une douceur presque maternelle, non, fraternelle. Sydney avait l’impression que son corps vide était enfin agrippé par des mains réconfortantes et protectrice, qui l’arrachait des ténèbres, et la guidaient vers la surface. Vers la lumière. Vers la conscience.
Avec lenteur et hésitation, la petite brune leva les bras, et les passa autour de la taille de l’archère, et lui rendit timidement son étreinte, comme si elle n’était pas certaine que cette dernière soit vraiment réelle, et qu’elle ne disparaisse en fumée si elle la serrait trop brusquement.

- Jamais je ne laisserais ce pendentif disparaître. Et même si il venait à l'être sache que je retournerai ciel et Terre pour le retrouver quoi qu'il arrive. Perdre notre objet signifie notre fin dans ce monde alors je ne le laisserais jamais disparaître, ok ?

Deux perles de sel glissèrent des paupières de la jeune fille pour rejoindre leurs sœurs dans l’immensité de l’océan, et Sydney resserra sa prise autour de la taille de la banche, plus sous la forme d’un câlin de sœurs que d’amies, hochant doucement la tête, sans pouvoir répondre tout de suite autre chose que le mot qui s’échappa de ses lèvres.


« Elyne…  »


C’était un soupir de soulagement qu’exprimait ce mot. Du soulagement qu’apporte la certitude de ne plus être seule, d’être aimé. Du soulagement d’avoir quelqu’un à aimer.
Un « Merci » que l’on offrait à une personne spéciale.
A une grande sœur.

© Sydney

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Carpe diem. [Sydney Forest/Elyne Ferguson]

Revenir en haut Aller en bas

Carpe diem. [Sydney Forest/Elyne Ferguson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Jusqu'au bout de la nuit [Pv : Carpe Diem]
» DAENERYS ▬ Carpe diem
» Carpe diem, carpe horam feat Priam
» [Quart] Slokurn / Tiger vs Sylquartz / Carpediem
» Carpe Diem [ Joanne Whalley]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Atlantis :: Étendue bleue :: Plage-